Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sécurité

Armée de l’Air : Visite de terrain du Chef d’Etat-major dans la Région aérienne N°3

Le Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, le Général Aliou Boï DIARRA, s’est rendu à Gao, le mardi 19 juin 2023, pour s’imprégner des conditions de vie et de travail des aviateurs de la Région aérienne N°3 et transmettre le message d’encouragement des autorités de notre pays

Cette visite du Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air (CEMAA) intervient après celle effectuée aux Bases Aériennes 100 et 101 de Bamako et de Sénou. Le Général Aliou Boï DIARRA et sa délégation ont été accueillis à Gao par le Commandant du Poste de Commandement Est de l’Opération « Maliko », le Colonel Makan Alassane DIARRA, en compagnie du Commandant de la Région Aérienne N°3, le Colonel Alou DIARRA et le Commandant de la Base Aérienne 300 de Gao, le Lieutenant-colonel Yacouba Mountian KONE.

Au-delà de galvaniser ses éléments, il s’agissait pour le Général Aliou Boï DIARRA de s’imprégner de la situation sécuritaire de la localité avant de se rendre compte de l’évolution des opérations à Tessalit et à Ménaka. Partout où le Général DIARRA est passé, il a prêché la cohésion entre les Forces Armées Maliennes (FAMa), la discipline et la vigilance dans les postes respectifs.

Selon le Chef d’État-major de l’Armée de l’Air, cette visite de Commandement s’inscrit dans la directive des autorités du pays d’être à tout moment au plus près de la troupe. Il a apprécié le rôle joué par les FAMa, en particulier l’aviation malienne, dans la réussite du scrutin référendaire du 18 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire.

Le CEMAA a noté que les autorités de la Transition ont pu renforcer les capacités opérationnelles des FAMA durant ces trois dernières années. Le Général DIARRA instruira aux aviateurs de prendre soin des vecteurs aériens de dernière génération livrés par les autorités de la Transition afin de mieux appuyer les forces terrestres.

« La nation malienne fait désormais confiance aux FAMa », a-t-il soutenu. Ajoutant que les Forces Armées Maliennes doivent conjuguer les efforts pour relever le défi.

Compte tenu des menaces terroristes contre les emprises de l’Armée de l’Air, le CEMAA a invité les Aviateurs à plus de vigilance. Et de leur demander de mieux collaborer avec les populations civiles pour la réussite de leurs missions. Aussi, le Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air a rappelé que les FAMa n’ont d’autre mandat que de sécuriser les personnes et leurs biens face aux ennemis du pays qui visent toujours à saper le moral des troupes.

Le Général DIARRA a, par ailleurs, déconseillé les ventes d’armes et l’usage abusif des stupéfiants. Selon lui, les mauvaises graines n’ont pas leur place dans les rangs. « Nous devons respecter notre serment en tout lieu et en tout temps », a-t-il souligné. D’autre part, le CEMAA évoquera que la nouvelle Base Aérienne 301 sera bientôt opérationnelle à Tessalit. Un autre détachement Air sera également implanté à Ménaka dans les meilleurs délais.

Le Commandant de la Région Aérienne N°3, le Colonel Alou COULIBALY, a reconnu que cette visite du CEMAA dans la Région Aérienne N3 réconforte le moral de la troupe tout en permettant aux Aviateurs de mieux comprendre les détails des missions qui leur sont assignées. Selon lui, cette région Aérienne nouvellement créée couvre Ménaka, Tessalit et Kidal. L’Armée de l’Air, dans sa montée en puissance, est chargée d’assurer le maillage territorial afin de garantir la sécurité de l’espace aérien.

Le Coordinateur du détachement FAMa à Ménaka, le Lieutenant-colonel Mamary SAMAKE, a, pour sa part, rassuré que le moral de la troupe est au beau fixe, avant de signaler que la situation sécuritaire est calme dans ville de Ménaka.

ADJ Alou Kola Traoré

Forces armées maliennes (DIRPA)

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page