Arrêt de la Cour Constitutionnelle du Mali du 25 février 2020: « Rions un peu avant les choses sérieuses » (Mountaga Tall)

1. La Cour a rejeté la liste sur laquelle se trouve Belco Samassekou au motif qu’elle ne sait pas s’il s’agit d’un homme ou d’une femme. Pourtant la même Cour a validé la candidature de la même dame en 2013 et l’a même proclamée députée élue de Mopti. Gageons que la Cour se dédira très prochainement !

2. Le CNID – FYT n’est nullement concerné ni par la requête N° 10 ni par la requête N° 11 qui ont été déclarés irrecevables sur la base de l’argumentaire qui lui a été attribué. Le CNID attend donc une réponse formelle à la requête N° 021 qui seule l’engage et le concerne.

3. La Cour a statué sur des arguments sur l’opportunité des élections en ce moment contenus dans la Déclaration politique du CNID-FYT du 14 février 2020 dont aucun terme n’a été repris dans sa requête devant la Cour constitutionnelle. Le CNID se réjouit donc des bonnes lectures de la Cour mais déplore le mélange de genres qui s’en sont suivis.

HEUREUSEMENT QUE LE RIDICULE NE TUE PLUS.

Me Mountaga Tall

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*