Centre d’Instruction de Koutiala : Les rangs des Forces de défense et de sécurité renforcés

Ils sont au total 1240 recrues des Forces de défense et de sécurité à être présenter au drapeau dans le Centre d’Instruction de Koutiala. C’était le jeudi 15 septembre 2022 sous la présidence du Chef d’état-major de la Garde Nationale, le Général de Brigade Élisée Jean Dao.

Étaient présents à la cérémonie le Gouverneur de la région de Koutiala, le Général de Brigade Abdoulaye Cissé, plusieurs autorités militaires, administratives, religieuses, coutumières et plusieurs parents des jeunes recrues. Le Chef d’état-major de la Garde Nationale était accompagné du Directeur adjoint du Matériel des Hydrocarbures des Transports des Armées, le Colonel-major Moussa Démé et de tout son staff. Les jeunes recrues composées de 985 FAMa, de 185 de la Police nationale et 70 de la Protection Civile ont pris part pendant 6 mois à cette formation Commune de Base. Elles se sont familiarisées avec des techniques comme la Tactique, la Topographie, l’Instruction Civique et Morale, le RSA, le DIH, la Connaissance Interarmes, l’ISTC, le tir, les EEI entre autres.

Au cours de la cérémonie, des démonstrations de combat corps à corps, des simulations de soutien mutuel contre les terroristes ont été les temps forts. Des attestations ont été remises aux 3 premières recrues et des certificats de reconnaissance aux formateurs qui se sont faits remarquer par leur don de soi.

A l’entame de ses propos, le directeur du Centre d’Instruction 2021 de Koutiala, le Commandant Diadié I Touré a remercié le public pour avoir rehaussé l’éclat de la cérémonie. Pour lui, la formation avait pour objectif de donner à ces soldats les aptitudes d’une préparation morale, physique et mentale, technique et tactique. Il a affirmé que ces recrues soumises à des épreuves de tous genres sont aguerries pour affronter vaillamment les difficultés liées à notre statut de militaire. S’adressant aux jeunes recrues, il les a appelés à relever le défi qui les attend dans quelques mois sur le terrain afin de ne pas décevoir ce peuple et surtout à ne pas trahir la mémoire des braves femmes et hommes qui ont donné leur vie pour ce pays.

Le Chef d’état-major de la Garde Nationale, le Général de Brigade Élisée Jean Dao a fait observer une minute de silence à la mémoire des 16 recrues et personnels d’encadrement décédés au cours de la formation. Il a noté que les actes élémentaires et les actes reflexes acquis permettront aux jeunes soldats d’exercer efficacement leurs nouvelles tâches dans les différentes Armées et Services. Le Général de Brigade Dao a souligné qu’en plus des modules enseignés, les recrues ont bénéficié de la formation de modules de sensibilisation dans les domaines comme le terrorisme, les dangers de la consommation des stupéfiants, l’usage abusif des réseaux sociaux et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, la prolifération des armes légères.

Il a soutenu que cette formation fut une belle occasion de regrouper des recrues de l’ensemble des Forces de Défense et de Sécurité dans un même creuset pour en faire des soldats d’une même famille au service de la patrie. Le Chef d’état-major a affirmé que cela a permis d’une part, de créer une cohésion parfaite entre les recrues et d’autres part, une occasion inouïe de partage d’expérience entre les instructeurs des différentes composantes. Aux recrues, il les a exhortés à s’armer de courage et de détermination pour relever avec gloire et honneur les défis assignés. Aux encadreurs, il les a réitérés son encouragement et sa reconnaissance pour l’effort abattu dans la mission de transmettre le savoir avec méthode, pédagogie et de façon totalement désintéressée.

Selon le Gouverneur de la région de Koutiala, le Général de Brigade Abdoulaye Cissé, ce passage de la vie civile à la vie militaire des recrues n’est pas une chose aisée pour l’encadrement surtout quand cela concerne des matières différemment façonnées, puisque issues de diverses familles. Il a appelé les familles qui ont accepté de mettre à la disposition de l’Armée leurs enfants à les suivre avec de sages conseils au-delà de la bonne formation reçue. Il a fait savoir à ces jeunes que personne ne va leur apprendre la situation actuelle que vit notre pays dont il a trouvé la solution.

Forces armées maliennes

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*