Centre d’Instruction de Sénou : Le récit du quotidien des stagiaires de Brevets d’Arme Aviation

Dans la matinée du, vendredi 3 juin 2021, une équipe de la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées a été en immersion avec les stagiaires des Brevets d’Armes N°1 et N°2 Aviation 2021. L’objectif de cette journée était de montrer le quotidien du stagiaire au cours de la formation BA mais aussi d’immortaliser le centre afin que les futures générations puissent s’en souvenir.

Après la cérémonie aux couleurs, les stagiaires se sont dévoués au parcours du Combattant. Les différentes étapes étaient entre autres l’échelle de corde, la poutre jumelle, le réseau enjambé, le réseau à franchir en rampant et le get et les autres sports en appui. Les éléments du Brevet d’Arme ont suivi avec engouement les cours de tactique et de combat. Ils ont eu à effectuer des manœuvres en véhicule et à pied et à expliquer la caisse à sable dans le combat. Ensuite, c’était au tour du cours d’aéronautique d’être dispensé.

Après les séances de cours de la matinée, les stagiaires se sont retournés le soir dans le cadre de la même manœuvre et tard dans la nuit, ils ont constitué des groupes de travail afin de matérialiser les cours dispensés.

Selon le Coordinateur du centre, le Capitaine Dramane Samaké, le centre a ouvert ses portes depuis le 23 avril 2021 avec un effectif de 202 éléments dont 14 personnels féminins. Aux dires du coordinateur, des dispositions ont été prises du point de vue logistique tel, l’aménagement des toilettes qui est une nécessité sanitaire au-delà de 200 éléments, des logements, des outils pour l’instruction, des postes radios, des GPS et même la carte de Sénou. Selon lui, l’essentiel des matériels était disponible. Il a soutenu qu’après plus d’un mois de formation, le niveau était satisfaisant dans l’ensemble. Il a exhorté les futurs chefs de Section et adjoints à mettre en avant leur savoir-faire qui n’est autre que ce qu’ils vont acquérir pendant ce parcours.

Le directeur de centre du BA2, le Lieutenant Mohamed Coulibaly, a affirmé que la formation s’est axée sur deux grandes phases à savoir une phase militaire et celle technique. Pour lui, la partie technique a concerné entre autres l’aérodynamique, le GDA, les armements de bord et la Partie militaire composée de la Tactique, l’armement et le RSA. A l’en croire, la Caisse à Sable utilisée par les stagiaires aujourd’hui est une discipline enseignée depuis belle lurette. Elle permet au Soldat de se préparer techniquement avant d’être injecté sur le terrain, c’est en fait un champ de manœuvre dans la théorie pour le chef de Section et ses Hommes a-t-il soutenu.

Pour le directeur BA1, le Lieutenant Kalifa Diarra, les difficultés sont au niveau de la documentation car les documents venaient de tous azimuts et causaient de petits problèmes dans l’enseignement. Il a affirmé que les stagiaires, futurs chefs de Section, suivent avec courage et détermination les disciplines enseignées.

Les représentants des stagiaires BA2 et BA1, Niambé Blaise Kamaté et Acheick Aguissa Maïga se sont réjouis du professionnalisme et du savoir-faire de leurs instructeurs qui sont très éminents dans leur travail. Ainsi, le stagiaire Maïga a émis le souhait pour que les autorités puissent ajouter, aux formations CAT1 et CAT2, les matières techniques d’aviation enseignées.

Il faut noter que le Centre d’Instruction de Sénou abrite aussi les stages des BA Administration.

Forces armées maliennes

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

Youtube

Facebook

Telegram

Twitter

LinkedIn

Instagram

TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*