Cette France qui pourrait servir d’exemple à la délégation malienne

Pour représenter la nation malienne à Paris aux obsèques des 13 soldats français mort au Mali, le président IBK a choisi la délégation suivantes: Les religieux: imam de la grande mosquée, cardinal, l’Abbé Diallo, Yattara de l’église évangélique, Thiam du Haut Conseil Islamique. Deux ministres: défense et affaires étrangères. Presse: ortm, Essor, Mali Tribune et 22 Septembre.

Une belle délégation pour une bonne raison, pour une honorable initiative, surtout pour une noble cause.

Le seul bémol dans cette initiative digne d’un Mali reconnaissant, honorant un peuple malien qui mérite son passé glorieux, est l’absence de faits similaires pour nos braves et engagés soldats morts en grand nombre pour la sécurisation de ce peuple pacifique d’habitude, mais bien secoué ces derniers temps.

Les hommes politiques, qui ont formé cette symbolique délégation, nous aurions tellement aimé les observer avec autant d’ardeur et, avec autant d’humilité lors d’obsèques nationales organisées à l’honneur de fils valeureux morts pour la nation malienne.

Aussi, nous aurions été bien heureux de savoir, qu’avant cetre mission gratifiante, que ces hommes de Dieu, ces guides spirituels avaient pris la décision d’officier des messes et, d’animer des prières spéciales dans leurs églises, et dans leurs mosquées, chaque fois qu’un jeune soldat était tombé pour la defense des citoyens maliens.

Mais, nous allons garder espoir, et nous allons nous consoler en nous disant, que le patriotisme et la piété dont ils ont été témoins, contribueront à les amener vers un changement positif , un changement qui va souder les maliens à partir de la prière et par la reconnaissance du mérite.

Macké Diallo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.