Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Société

Cohésion sociale et relance économique : la vie de plus de 63 000 personnes changent à Tombouctou et Taoudéni

Dans les régions de Tombouctou et Taoudéni, la MINUSMA a dédié plus de 3 milliards de Francs CFA à la réalisation de 71 projets de réduction de la violence communautaire (CVR). Plus de 63 000 personnes, notamment des femmes et des jeunes à risques de radicalisation, en bénéficient avant, pendant et après le processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) grâce à des activités génératrices de revenus, pour prévenir et atténuer les violences communautaires.

Ces projets visent principalement à contribuer à l’amélioration de la sécurité par la promotion du vivre ensemble, du dialogue et de la réconciliation entre les membres des communautés affectées par la crise que le pays connait depuis 2012, notamment dans ses régions du Nord et du Centre. Inclusifs, ces projets tiennent compte des besoins spécifiques des communautés, selon leurs zones de réalisation et concernent de nombreux domaines allant de l’agroalimentaire, à l’hydraulique en passant par l’artisanat. Du 21 au 28 novembre dernier, une équipe de la MINUSMA s’est rendue dans les Cercles de Goundam, Diré et Niafounké (région de Tombouctou) afin d’évaluer et suivre l’évolution de certains de ces projets.

Réhabilitation et équipement d’un périmètre irrigué de 50 hectares à Kanaye. Le village est situé à une douzaine de kilomètres de Goundam, Chef-lieu de la commune qui porte le projet. Il a été remis à 260 exploitants dont 50 femmes en août 2022 et a coûté plus de 43 millions de Francs CFA. Avant les travaux, l’agriculture, principale activité de plus de 3 500 personnes, était impactée non seulement par l’insécurité mais aussi par les épisodes de sécheresse et le manque de moyens de production. Le canal principal de drainage ne permettait plus d’acheminer l’eau vers les canaux secondaires pour l’irrigation des champs. Cela entrainait des conflits récurrents entre les paysans autour de la gestion de l’eau.

« Nous avons mis en place un comité chargé de la distribution de l’eau de façon tournante pour éviter les querelles mais la tâche a été difficile. Certains exploitants, notamment les plus jeunes ont abandonné les activités champêtres pour s’exiler » a rappelé non sans amertume, le Chef du Village, Moussa Bella TRAORE. « À chaque fois que le canal se casse, il faut mobiliser des ressources humaines et financières pour pouvoir faire face à la situation. Cela était un véritable casse-tête pour les membres de la coopérative » a-t-il ajouté.

Vers l’augmentation des revenus des populations

Les travaux de réhabilitation du périmètre irrigué ont duré quatre mois. Une fois finalisés, 40 ménages d’agriculteurs ont reçu des intrants agricoles et du matériel. Pour que le périmètre fonctionne au mieux, les membres du comité de gestion ont été formés en itinéraire technique de culture du riz ainsi qu’en gestion et exploitation de périmètres irrigués villageois.

« La période l’exécution de ce projet a permis à plusieurs jeunes du village de bénéficier d’emplois temporaires, qui leur ont permis de subvenir aux besoins de leurs famille mais aussi de mieux s’occuper de leurs activités agricoles en y investissant une partie de leurs revenus. C’est pour cela que cette année, ils n’ont même pas pensé à aller vers d’autres horizons, à la recherche de moyens de subsistance, » a expliqué Amadou TRAORÉ, leaders des Jeunes de Kanaye.

Selon les agriculteurs, après la réception de ce périmètre, les rendements de la première campagne agricole semblent prometteurs. Les travaux de réhabilitation et d’équipement du périmètre ont permis aux membres de la coopérative de réaliser une extension de 20 hectares de terres cultivables qui pourra accueillir 40 nouveaux exploitants.

« La MINUSMA nous a débarrassée d’une charge énorme. Aujourd’hui, tous les exploitants et l’ensemble des habitants du village sont rassurés quant à la sécurité alimentaire dans notre village du fait de la bonne campagne, malgré la cherté des intrants agricoles. Nous avons 20 personnes parmi les anciens exploitants qui ont renoncé à l’exode rurale cette année parce que les conditions d’exploitation ont été améliorées. Notre rendement, nous permettra de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire dans le cercle de Goundam.

Rénovation du stade municipal à Niafounké. Ce projet en cours d’exécution est l’aboutissement d’une demande des autorités communales et de la jeunesse du Cercle. Au terme des travaux, le stade devrait pouvoir accueillir des rencontres sportives de haut niveau et inciter les jeunes à renouer avec la pratique du sport et surtout, renforcer la cohésion entre les communautés.

La MINUSMA a investi plus de 54 millions de Francs CFA aux travaux d’une durée de cinq mois pour la réhabilitation de toutes les infrastructures du stade, la construction d’une tribune de 1 100 places ainsi que l’installation de 12 lampadaires solaires.

« On avait un enclos. La MINUSMA est en train de le transformé en stade municipal qui répond à certaines normes, pour nous permettre de recevoir plusieurs disciplines et d’accueillir des compétitions nationales et régionales, » a déclaré Samba BAH, Maire de la Commune de Soumpi. 70% des travaux ont déjà été réalisés à ce jour.

Selon Jean KAKA du bureau régional de la MINUSMA à Tombouctou, ces projets viennent également répondre à la problématique de l’emploi des jeunes, une cible vulnérable à l’enrôlement dans les groupes armés. « Nous poursuivrons notre engagement auprès des autorités maliennes conformément à notre mandat pour se concentrer sur toutes les actions qui peuvent véritablement accompagner les populations, » a-t-il souligné.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page