Coronavirus: manifestation à Kayes pour dénoncer le manque de moyens à l’hôpital Fousseyni Daou

La population de Kayes a manifesté dans la matinée de ce 27 avril. Cette action vise à attirer l’attention des autorités sur l’urgence de doter l’hôpital Fousseyni Daou de moyens adéquats afin de prendre en charge les multiples cas de Covid-19 de la Région.

Kayes figure parmi les localités les plus frappées par la vague d’infections au Coronavirus. Les malades sont pris en charge à l’hôpital Fousseyni Daou. Mais cette structure fonctionne actuellement que grâce à l’engagement des médecins qui, confrontés au manque criard de moyens, se débrouillent tant bien que mal pour ne pas abandonner les malades à leur triste sort.

Ce lundi, la population a  exprimé son ras-le-bol face à la situation déplorable dans laquelle se trouve l’hôpital alors que le nombre de contamination augmente chaque jour dans la région. « Kayes fait partie du Mali », « Trop de mensonge, stop », étaient entre autres les slogans de la manifestation tenue ce 27 avril.

Les manifestants espéraient tenir un sit-in pour alerter Bamako. Cependant, les forces de l’ordre ont empêché le rassemblement devant l’hôpital. Les protestataires ont toutefois été soutenus par les blouses blanches qui sont sortis pour saluer l’action.

Un contexte sanitaire explosif

D’après le syndicat de l’hôpital, depuis le début de la pandémie au Mali l’aide de l’Etat se fait toujours attendre. La structure est à rupture de médicaments et les agents de santé n’ont plus d’équipements (combinaisons, masques, etc.) pour effectuer convenablement leur travail.

Les deux respirateurs disponibles n’ont jamais été mis en marche. « Rien ne prouve qu’ils fonctionnent », craigne-t-on parmi les soignants. L’appréhension au d’autant grande que la plupart des personnes traitées sont des agents de santé infectés dans l’exercice de leur fonction.

Par ailleurs, il n’y a aucun laboratoire dans la région capable de faire les tests pour détecter le Coronavirus. Les tests sont envoyés à Bamako et le délai d’attente des résultats peut aller de quatre à cinq jours.

Sur les milliards annoncés par le Président de la République, l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes n’a rien reçu pour le moment, regrette le syndicat. Les frais de prise en charge des malades sont supportés par la caisse de l’hôpital.

Pour ne rien arranger à la situation, les agents de santé qui se sacrifient dans ces conditions n’ont reçu aucune visite des autorités locales pour au moins manifester un soutien moral.

Malivox.net

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*