De l’assurance au dernier entraînement des Aigles avant d’affronter les Éléphants

16h 45mn ce dimanche 7 juillet, le travail s’arrête à l’hôtel « Stella Di Mare », le personnel pour rien au monde ne veut rater le passage des Aigles pour rejoindre leur bus afin de prendre le chemin de leur site d’entraînement.

Sourire aux lèvres Marega, Diaby, Massadio et Molah franchissent la dernière marche de l’escalier , quelques courageux dans le hall s’approchent pour des selfies. Suivront un deuxième lot, Djenepo avec son « boomer  » sous le bras , les décibels en fond sonore dégageaient les sonorités de Sidiki Diabaté.

En groupe, Doumbia, Fofanz,Koné, Djigui, Koïta, Falaye, Kiki, les deux Adama Traoré, Diadié, Doudou Haidara, Kalifa, Lassana, Bosso, Adama Keita et Amary Traoré se suivent. Une tape dans la main de l’entraîneur Magassouba avant de prendre place l’un près de l’autre dans le bus.

17H 05 mn, le convoi des Aigles prend le chemin du site, situé à 40km de l’hôtel.

17h 45mn, le convoi s’immobilise devant le site. Étaient déjà sur place, l’entraîneur adjoint, Fousseiny Diawara et le préparateur physique Vincent Espillé. Des consignes sont données aux agents du stade, d’arroser encore une fois certaines parties du terrain. Un vent fort souffle malgré les 39 degrés du village Ain Sokhna.

17h 55, tout est fin prêt, le terrain divisé en deux est paru des plots et autres barres d’entraînement , la vingtaine de ballons est éparpillée sur les deux coins de corner.
18 heures, l’entraîneur Magassouba les yeux rivés sur ses poulains suit avec concentration la séance.
L’équipe sera répartie en deux lots, ceux en vert contre leurs camarades en orange.

Quatre ateliers étaient au programme, deux avec le préparateur physique et deux autres pour la mise en œuvre des consignes techniques et tactiques de l’entraîneur et de son adjoint.
Si les deux premiers ateliers ( l’étirement et l’exercice en groupe) ont débuté devant un parterre de journalistes étrangers, les deux derniers se sont tenus en huis clos. Pendant ce temps, les trois gardiens de but étaient pris en charge par leur entraîneur Mahamadou Sidibé Mah, pour des exercices de détente, de placement et suivie des trajectoires du ballon.

Partout l’atmosphère était bon enfant, les buts marqués sont manifestés par des scènes de danse et des cris de joie.
19h 05mn ,la séance d’entraînement se bouclera par un exercice de tirs au but, à l’issue de laquelle les vainqueurs par des manifestations de joie seront les premiers à rejoindre les vestiaires.

19h25mn, toujours sous les belles mélodies de Sidiki Diabaté, Kj et d’autres rappeurs de la place, les 22Aigles rejoignent leur bus pour regagner leur hôtel. Ils n’en sortiront que ce lundi, 2 heures avant le match, pour rallier le stadium de Suez après 60 km de route.

Aucun cas de blessure dans le groupe et tous sont animés d’une seule foi : briser le signe indien ivoirien cet après-midi.

CCOM/MJS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.