Déclaration de la jeunesse ADP-MALIBA: rupture du dialogue entre le BNJ et le Comité Exécutif

Depuis un certain temps, le BNJ de l’ADP-Maliba a constaté que les textes du parti qui circulent sont différents de ceux archivés au niveau du Mouvement National des Jeunes du parti. Certaines dispositions qui donnaient aux jeunes et femmes du parti une représentativité réelle ont été retirées de la version finale sortie du Congrès.

La situation, maints fois signalée au CE, semble ne pas être comprise. Les jeunes du parti ont interpellé verbalement le CE à deux reprises avant de les saisir par écrit. Ils viennent également de saisir le Président d’honneur du sujet.

Un troisième rencontre s’est tenue ce lundi 9 décembre 2019 à 18h au siège national du parti entre le CE du parti et une importante délégation du BNJ.

Dans ses propos introductifs, la délégation du BNJ a, à nouveau exposé l’erreur contenue dans les Statuts du parti en leurs articles 17 et 18. Ces erreurs réduisent considérablement la représentativité des jeunes et des femmes dans le parti. La délégation du BNJ a expliquée ne pointer personne du doigt et solliciter simplement le rétablissement de la bonne version des textes, conformément à celle détenue et archivée par le Mouvement National des Jeunes.

La délégation du BNJ a également sollicité que le CE prenne les dispositions idoines en vue de rappeler à l’ordre certains mandataires du parti qui agissent en dehors de tout cadre statutaire en excluant superbement les jeunes et les femmes du parti des actions locales.

En réponse à ces préoccupations, la délégation du BNJ a été extrêmement surprise d’entendre, de la part du Secrétaire politique et de son Adjoint, qu’à leur entendement, la place de la jeunesse et des femmes se limitait à un rôle d’auxiliaires devant simplement accompagner le parti. Les Secrétaires politiques, au lieu de donner des explications concrètes au BNJ, ont préféré l’invectiver et insister sur le fait qu’aucune place ne pouvait être accordée aux jeunes dans les instances du parti.

La délégation du Comité Exécutif n’a pas souhaité accéder à la demande légitime de rectification de cette erreur. A cette réaction, le BNJ a fait un rappel historique des resolutions du Congrès et du long débat qui s’en est suivi sur la représentativité à laquelle les jeunes avaient droit. Il s’agissait clairement d’une parité des délégués entre les structures mixtes, jeunes et femmes dans les instances de la Sous-section et de la Section. Le BNJ a rappelé au CE la composition et les conclusions issues de la commission qui a finalisé les textes du parti conformément à la décision des délégués du Congrès.

La délégation du BNJ a clairement établi devant tous les participants présents ce soir que la mention de la parité figurait en bonne et due forme dans la version finale validée par les Congressistes. Version d’ailleurs toujours en possession du Mouvement. Aucun membre du Comité Exécutif n’a contesté ce fait. Ils se sont contentés de refuser de rétablir la bonne version du texte, prétextant une difficulté administrative qui, aux yeux du BNJ, n’a pas lieu d’être.

La délégation du CE et celle du BNJ se sont quittées sans accord concluant sur la question. Le BNJ a fait remettre au Comité Executif une note technique précise détaillant les points litigieux et sollicitant à nouveau le rétablissement des jeunes dans leurs droits légitimement acquis lors du Congrès de Mai 2019.

La délégation du BNJ a terminé en informant le CE de la décision des jeunes du parti d’organiser un meeting d’information ce vendredi 13 Décembre 2019 à 15h au siège national de l’ADP-Maliba sise au quartier du Fleuve.

La délégation du CE était composée du Président du parti Youba Ba, du Secrétaire Général Me Abdoulaye Sidibé, du Secrétaire politique Baba Boubacar Keita et de son Adjoint Hady Niani Traore. La délégation du BNJ était composée du Président du BNJ Cheick Oumar Diallo, de la 1ere Vice-présidente Bintou Kebe, du 2e Vice-président Honorable Mamadou Alpha Diallo, du 12e Vice-président Ibrahim O. Touré, du Secrétaire Général Lassina Sogoba, du Secrétaire politique Asseyidou Maiga, de la Secrétaire à l’organisation Gabdo Dramé, des Secrétaires aux instances Oumar Kaou Bah et Lancina Camara, du Secretaire aux relations extérieures Moussa H. Sangaré, du Trésorier Mamadou Hama Bah, de la Secrétaire aux relations internes et sociales Coumba Dabo, du Secrétaire aux questions électorales le Conseiller Communal Mamadou Dem ainsi que des Secrétaires adjoints à la Communication Mohamed Kodio et Drissa Sogoba.

Bamako, Lundi 9 décembre 2019

Sur instruction du BNJ
P/O le Président

Cheick Oumar Diallo

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.