Des Maliens vont occuper les tribunaux pour chasser les corrompus

Bamako (Mali) – La lutte contre la corruption est lancée au Mali. Loin des promesses sans suite des autorités, ce sont maintenant les citoyens qui ont décidé de mener le combat. Il va commencer dans le secteur de la justice. Les cours et les tribunaux seront bientôt pris en otage jusqu’à la démission des magistrats corrompus.

Mamadou Sinsy Coulibaly a finalement été bien inspiré en révélant le nom du fonctionnaire le plus corrompu. Ce serait, selon lui Nouhoum Tapily, le président de la cour suprême. À la suite de celui-ci, il promet de dévoiler les noms des autres fonctionnaires corrompus.

Désormais, il n’est plus seul. Des citoyens ont décidé de se joindre à lui pour effectivement faire tomber ces cadres corrompus.

Ils prévoient d’occuper les cours et tribunaux pour réclamer la démission de deux personnalités de la justice. Nouhoum Tapily et Dramane Diarra, le procureur de la commune 4.

L’implication des citoyens est d’autant bénéfique pour Mamadou Sinsy Coulibaly que ce dernier se trouve aujourd’hui affaibli par action en justice à son encontre. Le président de la cour suprême a en effet convoqué le président du patronat en justice pour « outrage à magistrat et menace ».

D’aucuns se demandent pour quelles raisons n’a-t-on accusé Mamadou Sinsy Coulibaly de diffamation. Mohamed Aly Bathily, lui, s’interroge sur l’inaction des procureurs dans cette faire de corruption. En tout cas, le soutien populaire renforce le président du patronat dans ses dénonciations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.