Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sécurité

Ecole d’état-major : Des officiers d’état-major bientôt aux commandes

Ils sont au total 20 officiers de 9 pays africains à recevoir leurs insignes et certificats d’état-major, le mardi 26 juillet 2022, au Centre d’Instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro.

La cérémonie de fin de formation était placée sous la haute présidence du Secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens Combattants, représentant le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Général de division Sidiki Samaké.

Etaient présents à cet évènement, le Chef d’état-major général adjoint des Armées, le Général de brigade Ousmane Wélé , le Chef d’état-major de la Garde nationale, le Général de brigade Elysée Jean Dao, le Chef d’état-major de l’Armée de l’Air, le Général de brigade Alou Boï Diarra, le directeur des Ecoles militaires, le Colonel Moussa Yoro Kanté, le directeur du Centre d’Instruction Boubacar Sada Sy, le Colonel-major Yacouba Z Traoré, plusieurs autres autorités militaires, paramilitaires, administratives, coutumières et civiles.

Ces officiers sont venus du Benin, du Burkina, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Conakry, du Niger, du Sénégal, du Tchad, du Togo et du Mali. Le major de la promotion est le Capitaine Abdoulaye Dieng du Sénégal avec une moyenne de 14,89. Ils se sont familiarisés pendant les 10 mois aux disciplines qui sont entre autres la méthode et la technique d’état-major, des procédures opérationnelles, des techniques d’expression écrite et orale, de la messagerie opérationnelle, de la rédaction des ordres, de la conduite des opérations et de l’Anglais opérationnel et module de bureautique.

Prenant la parole, le commandant de l’Ecole d’état-major national de Koulikoro, le Colonel Didier Dembélé a souhaité la bienvenue aux invités qui selon lui, ont bien voulu rehausser le niveau de solennité de cet évènement. Pour lui, les méthodes apprises par ces stagiaires leur permettront de s’intégrer avec aisance dans les états-majors interarmes nationaux ou multinationaux déployés dans un cadre national ou dans les opérations de soutien à la paix. Il a affirmé que ces officiers seront capables d’orienter le commandement dans ses prises de décision en étant de véritables forces de proposition, le tout dans une atmosphère de travail fraternelle et de respect mutuel.

Le Colonel Dembélé a souligné que grâce à un partenariat avec la fondation Konrad Adenauer, ce 34ème cours d’état-major a suivi un programme de Master 2 spécialisé en Relations Internationales (Sécurité et Défense). Aux officiers stagiaires, le commandant de l’Ecole d’état-major les a appelés à rendre sienne des connaissances acquises au cours de ce stage. « Nous attendons désormais de vous des propositions de mode d’actions clairs, se démarquant nettement des comptes rendus de vos échelons subordonnés, empreinte de la méthode, des procédures et de vos analyses », a-t-il noté.

Selon le directeur des Ecoles militaires, le Colonel Moussa Yoro Kanté, les résultats de cette 34ème promotion ont été possibles d’une part grâce à l’engagement, à la disponibilité et au professionnalisme des instructeurs maliens et européens et d’autres part grâce au dévouement et au travail acharné des stagiaires qui ont montré leur soif d’apprendre. Il a noté que la capacité de commandement et de leadership des diplômés a été renforcée par une meilleure appropriation des procédures opérationnelles à tous les niveaux de la chaine de commandement et une bonne maitrise de la coordination de la manœuvre aéroterrestre. Il a félicité et encouragé les stagiaires pour le courage et l’acharnement dont ils ont fait preuve et les a exhortés à persévérer dans ce sens. Il a enfin remercié les plus hautes autorités et les partenaires pour leur accompagnement et leur soutien.

Le Secrétaire général du MDAC, représentant le ministre, le Général de division Sidiki Samaké a précisé qu’en l’espace de quelques mois, ils ont procédé à la cérémonie de clôture de plusieurs formations militaires. Pour lui, cela démontre la dynamique enclenchée par le département de la défense, de l’EMGA et de la direction des Ecoles militaires pour avoir des militaires performants dans le cadre de la concrétisation de la montée en puissance des FAMa. Il a souligné qu’à ce jour, l’Ecole d’état-major a formé plus de 700 officiers supérieurs maliens et africains et que c’est un établissement d’excellence dans le cadre de la formation malienne et interafricaine. Il a enfin remercié tous ceux qui œuvrent pour que cette école soit une école performante au service de la nation, de l’Armée malienne et au-delà celles de la sous-région.

Forces armées maliennes

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page