Evasion du Commandant des Forsat : la réaction du gouvernement du Mali

Communiqué du Gouvernement de la République du Mali

Vendredi 3 septembre 2021, des hommes en uniforme et armés sont descendus dans la rue pour manifester. L’acte est condamnable, si l’on en juge par la qualité des manifestants. C’est pourquoi le Gouvernement tient d’abord à rassurer. Rassurer, non seulement l’ensemble des Forces de défense et de sécurité, mais également, les civils qui se verraient en insécurité.

Forces de défense et de sécurité, mais également, les civils qui se verraient en insécurité. Dans le cadre de la lutte contre l’impunité, des interpellations sont en cours. Des citoyens sont convoqués par des juges. A l’issue d’interrogatoires respectant les droits de la défense, les juges peuvent être amenés à prendre des mesures de mises en détention suivant la gravité des faits ou les nécessités de l’enquête. Sur ce point, le Gouvernement demande à tout le monde de se rassurer.

En particulier, que ceux qui ont manifesté hier, vendredi, sachent que le Gouvernement ne veut les nuire en quoi que ce soit. Ils relèvent d’une institution de la République et, pour cette raison, en tant que citoyens, tous leurs droits seront respectés. Il leur incombe d’assurer I’ordre et la sécurité afin que, dans la sérénité, les populations s’adonnent à leurs activités dans le cadre du développement national. Le Gouvernement les exhorte à remplir cette mission dans le dévouement.

Le message du Gouvernement est également d’exhorter au respect de l’autorité de l’Etat. Le Gouvernement a retenu, dans son programme d’action, la lutte contre la corruption et l’impunité. Il ne saurait ni faiblir, ni fléchir, dans cette lutte. Une action est entamée, au non de l’instauration d’une gouvernance de rupture, d’une gouvernance vertueuse. Cette action sera menée à terme dans le strict respect des libertés, mais avec vigueur, avec fermeté.

Chacun en ce qui le concerne est convié au succès de cette lutte. De ce succès dépend la crédibilité de nos institutions et la restauration de la confiance entre les autorités et les citoyens. Pour cette raison, il ne saurait être question de recul encore moins d’abandon.

Bamako, samedi le 4 septembre 2021
Le Gouvernement

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

 

1 Commentaire

  1. Demandez plutôt à la justice malienne de délivrer un mandat d’arrêt international contre Iyad Ag Ghaly et Amadoun Kouffa. Interroger également l’imam Mahmoud Dicko, Choguel Kokala Maiga, IBK, Boubou Cissé. Qui a envoyé les manifestants contre les biens publics et privés et qui a donné l’ordre au commandant de la FORSAT de lâcher ses hommes contre eux? L’équation est simple. C’est une lâcheté de sacrifier le menu fretin pour cacher les gros poissons?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*