Gao : Contrôle opérationnel du commandant du Secteur 1 à Ansongo et à Labbezanga

Le chef secteur 1, le commandant de la 1ère région militaire de Gao, le colonel Issa Bagayoko a séjourné dans les localités de Labbezanga et d’Ansongo. C’était, les 20, 21 et 22 octobre 2021en compagnie d’une forte délégation composée des responsables régionaux de la Police, de la Protection civile, de la Gendarmerie, de la Garde nationale.

Cette visite rentre dans le cadre du séjour opérationnel conformément aux directives du CEMGA et sur instruction du commandant du PCIAT-EST Maliko afin de réarmer moralement la troupe. Il était aussi question de constater de visu les conditions de vie et de travail des éléments de ces localités, les rencontrer et échanger avec eux afin d’y apporter des solutions idoines aux difficultés sur le terrain.

Partout où il est passé, le colonel Issa Bagayoko a exhorté les hommes que ce soit à la police, à la gendarmerie, à la garde nationale, à la protection civile, à l’union sacrée contre l’ennemi commun qu’est le terrorisme. Pour lui, seul une synergie d’actions permet de relever le défi.

Pour le commandant du secteur1 de l’opération Maliko, le constat est très positif car les hommes sont très engagés et déterminés, l’illustration en est faite par des résultats très positifs non seulement dans les actions autonomes mais aussi dans celles conjointes avec les forces partenaires. En un trimestre plus d’une dizaine de terroristes ont été neutralisées, des armes et des munitions en vrac ont été également saisies a-t-il soutenu.

Il a remercié les forces présentes avant de les appeler à être au service de la population et de l’administration. Pour lui, l’assistance médicale de la population vient en renforcement au CSCOM avec des personnels plus qualifiés afin que la population sache que les forces de défense et de sécurité font tout le nécessaire pour elles. Par ailleurs, il a présenté ses condoléances aux déplacés de la localité de Ouatagouna et à la police suite aux événements douloureux qu’ils ont vécu.

Le président de L’ASACO de Labbezanga, Alassane Issiaka Dicko, a remercié les Forces de Défense et de Sécurité pour tout ce qu’elles ont eu à faire à leur égard depuis le début de la crise jusqu’à nos jours. “Par rapport aux activités d’Assistance Médicale de la Population, nous sommes ravis parce que c’est une épine que vous enlevez de notre pied aujourd’hui” a souligné le président de l’ASACO.

Le chef de poste de Labbezanga, le lieutenant Abdoulaye Doumbia, s’est dit comblé et heureux de recevoir les autorités. “Venir nous voir dans les bas-fonds de la frontière nigérienne nous va droit au cœur” a souligné le lieutenant Doumbia. Selon lui, la population est très favorable aux Forces de Défense et de Sécurité. La population nous facilite le travail dans l’exécution de notre mission régalienne.

Selon le 1er adjoint au préfet d’Ansongo Amadoun Oumar Kida, un commandant de Zone qui vient s’enquérir de la situation sécuritaire d’une localité relevant de lui est plus que réconfortant. Pour M. Kida, le constat est que l’ensemble des forces sont auprès des populations pour les accompagner dans le cadre du développement et du mieux-être. Il s’est dit satisfait et fier de voir ces forces. Et cela prouve à suffisance l’existence de la république et l’engagement de celles-ci à recouvrir notre intégrité territoire, à le pacifier et à assurer le fonctionnement dynamique de l’ensemble des administrations.

Au cours de la mission le commandant du secteur a rendu une visite de courtoisie aux autorités administratives coutumières et religieuses des deux localités avant de se recueillir sur la tombe des deux policiers tombés sur le trajet Ansongo- Labbezanga. Il s’est enfin rendu au camp de la MINUSMA où est basé le contingent nigérien NERBAT.

Forces armées maliennes

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*