Généraux maliens : éviter l’ethnicisation

Dans les réseaux sociaux et dans certains médias classiques, une information met en relief l’ethnie de certains généraux maliens. L’auteur note que sur plus de 153 appelés, seulement deux élus. Et de citer nommément Kèba Sangaré et Ouahoun Koné.

Le problème tient, là, à la caractérisation ethnique. Certes les généraux nommés appartiennent tous deux à l’ethnie Bwa et en sont fiers d’ailleurs. Il est aussi vrai que l’auteur certainement ne le prend point dans un sens mauvais, ni pour faire mal.

Bien au contraire ! Mais seulement cela viole tous les principes sacro saints de l’institution militaire dont le socle se nomme ‘’Inclusivité’’ nationale.

L’armée malienne réaffirme son caractère inclusif et national. Les notions de race, d’ethnie, de religion, de provenance géographique, de couleur de la peau, d’appartenance culturelle y sont proscrites.

Il faut éviter l’ethnicisation dans l’armée surtout quand il s’agit des cadres du commandement de haut niveau. Il faut protéger et préserver l’armée, ainsi que ses personnels de tous rangs et de toutes catégories.

Nous invitons chacun à éviter toute attitude ou propos de nature à jeter une suspicion là où il n’en faut point.

Nous demandons tout simplement de nous comprendre mais surtout de ne pas prendre en mal nos propos.

Ensemble défendons et sauvons notre pays !

Forces armées maliennes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.