Hommage à deux nouveaux Casques bleus de la MINUSMA tombés pour la paix au Mali

Sous un ciel couvert, en cet après-midi du 16 mars 2022, le monument aux morts de le MINUSMA est une fois de plus, une fois de trop, le théâtre d’une cérémonie d’hommage. Cette fois-ci, c’est à deux Casques bleus du contingent égyptien de la MINUSMA basé à Mopti, que la haute direction de la Mission, des officiels maliens et égyptiens au Mali, les frères d’armes et collègues des disparus disent aurevoir.

Il s’agit du soldat Moataz Samir Ahmed ALI, qui venait d’avoir 21 ans, et du soldat Mohamed Sobhi Naim BASSIOUNI, également âgé de 21 ans. Tous deux ont été tués le 7 mars dernier, près du village de Denga Ouro, non loin de Mopti, lorsque leur véhicule a heurté une mine. Cette attaque survenue au cours de leur premier et dernier convoi au Mali, a également fait quatre blessés parmi leurs collègues.

Prenant la parole, le Général de brigade égyptien Wael SHAWKY, Commandant de la Force de la MINUSMA dans la région de Tombouctou, a salué le courage et le sacrifice ultime de ces vaillants soldats qui avaient été déployés au Mali depuis moins de 50 jours. Le Général égyptien a indiqué que ce sacrifice est survenu « à peine deux jours avant le jour du martyr égyptien* » allongeant ainsi la liste de ceux qui ont payé de leur vie pour la paix, l’intégrité et la stabilisation au Mali.

Cette cérémonie intervient dans un contexte marqué par l’usage accru des mines contre la MINUSMA. Occasions pour les militaires d’exprimer leur reconnaissance à leurs camarades décédés pour leur bravoure, ces cérémonies servent aussi à rappeler le contexte difficile dans lequel ils évoluent.

« Nos troupes sont confrontées à de grands défis marqués par une situation d’insécurité volatile et imprévisible et un environnement complexe. Comme j’ai l’habitude de le souligner, la MINUSMA est et restera la mission de maintien de la paix la plus dangereuse, » a déclaré le Commandant adjoint de la Force de la MINUSMA, le Général Paul NDIAYE. « En effet, poursuivra-t-il, les Casques bleus de la MINUSMA sont soumis à des engagements hostiles quotidiens, allant du tir indirect à la menace d’engins explosifs improvisés en passant par des attaques directes et complexes ».

« Pas plus tard qu’hier (15 mars ndlr), ajoutera le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU au Mali, nos Casques bleus ont de nouveau été ciblés. Un convoi allant d’Aguelhok à Tessalit a heurté un engin piégé à 12 km au nord-ouest du camp de la MINUSMA à Tessalit. Quatre de nos Casques bleus égyptiens ont été blessés lors de cet incident, » a expliqué El-Ghassim WANE à l’assistance, avant de souhaiter prompt rétablissement aux blessés et de remercier tout le personnel médical. Pour lui, « ces événements tragiques nous rappellent brutalement la complexité de notre Mission ici au Mali ».

Face à cette complexité, le Chef de la MINUSMA oppose la détermination des soldats de la paix à poursuivre leur mission. « Hier, pour illustrer le courage et le dévouement qui est le leur, nos Casques bleus égyptiens à Mopti qui viennent de perdre des collègues ont repris le convoi qui avait été interrompu par cette attaque criminelle, » a-t-il déclaré.

En visite au Mali, la Secrétaire d’État adjointe des Etats-Unis, chargée des Organisations internationales, Michele J. Sison, a assisté à la cérémonie et déposé une gerbe de fleurs au pied du monument au morts. Avant la levée des corps, le Général de Division Sidiki SAMAKE, Secrétaire général du ministère de la Défense et des anciens Combattants a au nom du Président de la Transition, décerné aux défunts la médaille du mérite militaire à titre posthume et étranger.

« Alors que nous disons adieu au soldat Moataz Samir Ahmed ALI et au soldat Mohamed Sobhi Naim BASSIOUNI, permettez-moi de réitérer que leurs vies n’ont pas été perdues en vain et que nous continuerons à ne ménager aucun effort dans notre quête de paix et de stabilité en appui au peuple malien, » a rappelé El-Ghassim WANE.

*Le jour du martyr égyptien : L’Egypte célèbre le 9 mars de chaque année « la Journée du martyr » Chahid et des anciens combattants pour commémorer la mémoire de l’ancien chef d’Etat major des forces armées, Abdel Moneïm Riyad, décédé sur le front durant la guerre d’usure.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*