Incident à la frontière Mali – Burkina: le ministre burkinabé de la défense rencontre le Général Dahirou Dembélé à Bamako

Le ministre de la défense du Burkina Faso est en déplacement ce 21 novembre à Bamako. Dans un courrier qui a précédé cette rencontre, les autorités burkinabés qualifiaient de « répression » contre les populations une récente opération des forces armées du Mali sur leur territoire.

Malivox.net – Le samedi 16 novembre, les militaires maliens ont tué et arrêté plusieurs présumés terroristes qui auraient attaqué un village frontalier avec le Burkina Faso. Les assaillants ont été pourchassés jusque sur le territoire burkinabè.
Dans une lettre datée du 18 novembre adressée à son homologue malien, le ministre de la défense du Burkina Faso affirme que les hommes armés habillés en chasseurs ne seraient pas des assaillants mais des gens « qui s’étaient mobilisées pour la défense de leur village ».
« Les militaires maliens ont alors procédé à une répression contre les populations du village de Abaye, occasionnant ainsi trois morts, dont un broyé par les roues de véhicules ; des destructions massives d’infrastructures et de matériels », relate le ministre Moumina Chériff Sy.
Le Burkina Faso regrette le manque de coordination au cours de l’opération polémique et réclame au Mali la remise des personnes arrêtées. Le déplacement du ministre de la défense du Burkina Faso à Bamako s’inscrit dans ce contexte particulier.
Malivox.net 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*