JIAM : les FAMa sensibilisent contre les mines

Les Engins Explosifs Improvisés ont tué en 2019, 74 civils et 64 combattants au Mali. Cette information a été donnée par le chef des Centres de Coordination des Opérations d’Enlèvement et de Destruction d’Explosifs du Génie Militaire, le capitaine Abdoulaye Natié Coulibaly.

C’était lors d’une séance d’exercices organisée, le vendredi 3 avril 2020 à la place d’armes du 34ème Bataillon du Génie militaire, dans le cadre de la Journée Internationale de l’Action contre les Mines.

En raison de la pandémie du Coronavirus qui touche le monde, la journée Internationale de l’Action contre les Mines habituellement célébrée le 4 avril fera exception à la règle cette année. Cependant le capitaine Abdoulaye Natié Coulibaly a tenu à rappeler aux populations les dangers liés aux mines et aux différents autres explosifs de guerre.

Un exercice de simulation a été fait par une équipe de déminage du Génie Militaire sur les techniques de détection des Engins Explosifs Improvisés.

A cette occasion, le capitaine Abdoulaye Natié Coulibaly a rappelé les efforts des partenaires dans le cadre du renforcement de capacités des éléments du Génie militaire depuis 2013 sur le déminage et la lutte contre les EEI. Il a souligné qu’actuellement, les FAMa disposent des équipements pour faire face aux explosifs.

Notons que la journée Internationale de l’Action contre les Mines a été initiée le 8 décembre 2005 par l’Assemblée Générale des Nations Unies. Son objectif est d’attirer l’attention sur les besoins des victimes des mines et des explosifs de guerre.

Forces armées maliennes

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*