« La démarche solitaire » de Moussa Mara entraîne la démission de plusieurs fondateurs de Yèlèma

Neuf cadres du parti Yèlèma, tous membres du Comité exécutif centrale, ont rendu le 6 juin leur démission collective. D’après les membres démissionnaires, le parti perd ses valeurs au profit d’un seul homme: Moussa Mara, le président du parti.

« Nous ne sommes plus en mesure de poursuivre notre engagement au sein du parti Yèlèma, visiblement dans le seul but de vous servir », lui ont signifié ses désormais anciens compagnons.

Les membres démissionnaires reprochent au président de Yèlèma d’avoir depuis des années entrepris des actions sans concertation avec les autres responsables du parti. Entre autres motifs soulignés dans leur lettre de démission collective figurent la tentative de dissolution du parti au profit de l’association politique Sira Kura, la déclaration unilatérale de candidature à l’élection présidentielle de 2018, la prise de décision unilatérale de désistement au profit de Cheick Modibo Diarra et l’opacité de la gestion des différentes ressources financières allouées au parti

« Membres fondateurs pour la plupart et compagnons de lutte depuis plus d’une décennie, nous avons voulu être respectueux des dispositions statutaires qui régissent notre organisation, mais hélas, nous avons compris que c’est peine perdue. Nous rappelons que les principes et valeurs qui ont suscité la création de ce parti se sont étoilée au fil du temps », regrettent les démissionnaires.

Dans leur lettre, ils n’ont pas précisé la formation politique qu’ils souhaitent rejoindre. Certaines informations évoquent déjà la CODEM du ministre Housseini Amion Guindo. Mais cela reste à confirmer car, selon un des démissionnaires, les tractations sont toujours en cours.
Malivox.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.