Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
AnalysePolitique/Gouvernance

La mutation du HCUA en parti politique, une rumeur ou une insulte aux pères de l'indépendance et aux martyrs de 1991

La mutation du HCUA en parti politique est d’abord une mise dans la poubelle de notre constitution, une insulte grave aux pères de l’indépendance, aux martyrs et même une confirmation politique de la partition du MALI.

D’abord j’exprime toute mon indignation à l’endroit des responsables politiques qui ont pris part au congrès du HCUA et prêtant ainsi main forte à des gens qui ont proféré et qui continuent à proférer des menaces contre un pays souverain sous réserve de la non application de l’accord d’Alger de partition.
Ni la charte des partis politiques ,ni la loi électorale encore moins la constitution Malienne ne prévoit la création d’un parti politique sur la base du sectarisme, de technicisme, de la religion et du racisme.
On ne créé pas un parti politique sur la base des armes et surtout sur la base de la mise en cause de la souveraineté du pays.
La base de toute démocratie est le dialogue, les débats d’idées, les arguments, la vision et le programme et non les armes.
La délivrance de récépissé de parti politique au HCUA est une haute trahison du MALI.
La mutation du HCUA en parti politique même en tant que rumeur est scandaleuse à fortiori une réalité.
Nous mettons le président de la république et son gouvernement en garde contre toute attitude encourageant le HCUA dans cette dérive.
Nous sommes prêts à faire le grand sacrifice pour la paix mais non à un sacrifice qui cautionne la partition du MALI et qui menace l’esprit de la démocratie acquise au prix du sang.
Nous nous sommes sacrifiés pour ce pays en 1991 Par amour pour le Mali et nous allons constituer une force de résistance contre tout pouvoir, tout groupe voulant mettre en cause cette lutte noble.
Mettons nous ensemble et debout sur les remparts contre les ennemis de dehors et de dedans.
Notre pays ,le pays de Modibo Keita, de Mamadou Konate ne mérite vraiment pas ce sort.
Aboubacar Sidick Fomba, Président du parti ADEPM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page