La reconnaissance faciale à l’heure de la lutte contre le terrorisme

Le sahel est devenu depuis quelques années l’une des principales zones d’action des djihado-terroristes comme le sont l’EIGS et le JNIM.

Avec la hausse de leur activité, la question sur l’avenir des régions concernées et les moyens utilisés pour les combattre efficacement se pose de façon légitime.

Le sahel, une zone de jeu pour les terroristes

Depuis 2012, au Sahel, les groupes armées terroristes qui se disent agir au nom de l’islâm n’épargnent personne, ni les hommes, les femmes, ni les enfants et ce qu’ils soient chrétiens ou musulmans. Sans le moindre scrupule, ces hommes dénués de toute humanité détruisent des vies innocentes, privent les pays de leur ressources naturelles, divisent les communautés, exploitent les tensions inter-ethnique et privent indéniablement la jeunesse d’éducation.

Mais rappelons ce que dit le coran « Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? Il n’appartient nullement à une âme de croire si ce n’est avec la permission d’Allah. Et Il voue au châtiment ceux qui ne raisonnent pas. » Coran, 10, 99-100

Ainsi ces hommes si fiers de leur barbarie n’hésitent pas à se mettre en scène et à partager leurs actions mortifères au sein de leurs productions vidéo et photos. Comme le dit si bien le journaliste et écrivain franco-béninois, Serge Daniel : « le temps nous assassine nous autres, mais eux ils assassinent le temps ».

Mais pendant ce temps, des millions d’individus agissent pour lutter contre le terrorisme, que ce soit les forces locales, les forces étrangères qui risquent leurs vies au quotidien ou les populations qui résistent et font face aux multiples menaces.

Nous ne devons pas oublier ceux de la diaspora qui malgré la distanciation recherchent des solutions, ou encore les ingénieurs qui inventent des processus technologiques pour combattre ce fléau.

L’IA au profit de la lutte contre le terrorisme

De nouvelles technologies émergent, notamment dans un domaine qui fait fantasmer l’homme depuis des décennies : l’IA (intelligence artificielle). Certaines trouvent des opportunités commerciales, quand d’autres encore au stade d’expérimentation souhaitent servir le domaine de la sécurité.

Depuis quelques semaines une vidéo sur un logiciel de reconnaissance faciale circule sur internet.

Prouesse technologique ? vidéo buzz ? Dans l’éventualité où cette vidéo est vraie, les terroristes du pays, ont du souci se faire.

Alors que l’œil humain est facile à tromper, les logiciels de reconnaissance faciale sont quant à eux capables de dire avec certitude s’il s’agit d’un même individu ou pas.

Au regard de la vidéo, ce système automatisé semble être basé sur un algorithme permettant d’identifier les membres d’un groupe armé terroriste, mais aussi et surtout de déflouter les visages, en quelques minutes.

Ce système se base sur les vidéos, reportages, photos diffusés par les agences de propagandes terroristes tels que le sont Amaq, Az-Zallaqua, Al andalous, Al Furquan, etc…. Pour ce faire, l’algorithme analyse de façon précise les caractéristiques d’un visage qui ne peuvent être changées : écartement des yeux, arête du nez, commissures de lèvres, des oreilles et du menton.

Afin de faire expertiser cette vidéo nous avons demandé à un spécialiste des algorithmes et de de l’intelligence artificielle l’de nous donner son point de vue ;

« Il existe à ce jour de nombreux logiciels de reconnaissance faciale comme celui-ci permettant de lutter contre la criminalité. Cette vidéo, malgré quelques petites erreurs de montage semble avoir la particularité de reconstruire une image floutée. Il s’agit sans doute ici d’une vidéo de démonstration qui pourrait effectivement être vraie. Les génies de l’informatique dans le monde sont nombreux et cherchent à mettre à profit leur savoir-faire pour une cause qui est justifiée. »

Mamadou Bare

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*