Politique/Gouvernance

La Russie rejette “toutes les allégations infondées qui tentent de salir l’aide russe au Mali”

Déclaration de la Représentante permanente adjointe A. M. Evstigneeva au Conseil de sécurité des Nations Unies sur les activités du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel

Nous partageons les préoccupations exprimées aujourd’hui concernant la situation dans de nombreux pays d’Afrique occidentale et du Sahel. La région est confrontée à des défis terroristes accrus, à des conflits interethniques et intercommunautaires permanents et à un crime organisé et un trafic de drogue florissants. Au cours du second semestre 2022, un grand nombre de civils ont été tués par des terroristes.

Nous exprimons notre soutien à tous ceux qui sont engagés dans la difficile lutte contre le terrorisme dans la région. Nous sommes préoccupés par le fait que des éléments subversifs cherchent à accéder aux pays du Golfe de Guinée.

Il faut noter que le retrait du Mali de l’opération antiterroriste Barkhane et de la force européenne Takuba, qui n’a pas été négociée avec Bamako, a eu, du moins à court terme, un impact négatif sur la situation sécuritaire. Dans ces circonstances, l’armée malienne a dû assumer la pleine responsabilité dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Néanmoins, des résultats positifs ont déjà été obtenus.

La Russie fournit une assistance au pays, au mieux de ses capacités, sur la base d’accords bilatéraux. Ce faisant, nous rejetons toutes les allégations infondées qui tentent de salir l’aide russe au Mali et à d’autres pays du continent. Certains pays ont répété aujourd’hui que la Russie pillerait les ressources de l’Afrique ou contribuerait au développement des menaces terroristes dans ce continent. Ce sont les pays qui ont fait de telles déclarations qui le font dans le monde entier, en Afrique en particulier. C’est précisément parce qu’ils veulent piller les ressources de la Libye qu’ils ont poursuivi la destruction de ce pays et la déstabilisation de tout le Sahel.

Les accusations portées contre la Russie sont tout simplement une moquerie du bon sens et de la capacité des nations africaines à évaluer les causes des problèmes et leur droit à faire des choix souverains quant à savoir avec qui coopérer.

Nous saluons les efforts de médiation politique de la CEDEAO dans la région. Nous sommes convaincus que le dialogue équitable et respectueux de cette organisation africaine avec les autorités du Mali, du Burkina Faso et de la Guinée permettra de régler leurs différends et contribuera à la restauration de l’ordre constitutionnel dans ces pays. Toutefois, nous sommes extrêmement préoccupés par les tentatives de certains pays occidentaux de diviser l’unité africaine et de monter les uns contre les autres, notamment sur la base de leur coopération avec la Russie. De telles actions, comme nous le voyons, ne peuvent qu’aggraver la situation.

Nous sommes convaincus que le rôle principal dans le maintien de la paix et de la sécurité dans la région doit appartenir aux États qui la composent. La communauté internationale a une mission importante à remplir à cet égard. Nous préconisons une approche véritablement indépendante de la part des Africains pour traiter les questions pertinentes, sur la base du principe “aux problèmes africains, les solutions africaines”. Nous soutenons la décision prise lors du Sommet de la CEDEAO à Abuja le 4 décembre 2022 d’accumuler rapidement un milliard de dollars pour la mise en œuvre du Plan d’action communautaire de lutte contre le terrorisme 2020-2024.

La Russie continuera à participer de manière constructive, y compris en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, aux efforts collectifs visant à assurer la stabilité en Afrique de l’Ouest et au Sahel, et continuera à soutenir les États de la région sur une base bilatérale, notamment en améliorant l’efficacité au combat des forces armées, en formant des militaires et des agents de police et en fournissant une aide humanitaire. Nous sommes prêts à mener des discussions fructueuses et constructives sur la prolongation du mandat de UNOWAS pour les trois prochaines années.

Ambassade de la Fédération de Russie au Mali

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page