Le chef de Dan Nan Ambassagou défie les autorités et restitue leurs voitures

Mali – Le chef d’etat major de la milice d’autodéfense de Mopti, composée de chasseurs traditionnels donsos, continue dans la défiance envers le gouvernement malien. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Youssouf Toloba, visiblement sollicité par des populations, leur demande de choisir entre la protection de l’armée malienne ou celle de ses combattants. Dans le document visuel, il se vante de son influence actuelle et tance les autorités qui, d’après ses propos, lui ont offert des voitures dont il n’a que faire.

Cette milice a affirmé le 8 avril qu’elle ne participera pas au processus de DDR en cours dans le nord et le centre du Mali. Après les massacres de civils d’Ogossagou dans lesquels elle est soupçonnée d’être Impliquée, le gouvernement souhaite accélérer le désarmement de tous les groupes armés. La milice Dan nan Ambassagou dont la dissolution a été annoncée par les autorités refuse de déposer les armes.

« Les conditions actuelles ne sont pas favorables à un DDR juste et fructueux », fait remarquer le porte-parole du groupe armé dans un communiqué.

Le mouvement armé pose des conditions pour accepter de déposer les armes. Il réclame notamment la signature d’un accord de paix ainsi que le désarmement de toutes les autres milices.

Il faut rappeler que la milice, pointée du doigt par les organisations communautaires peules, bénéficie de la sympathie d’une partie des populations dogon. À Koro, plusieurs centaines de personnes avaient empêché le 13 avril l’arrestation par l’armée d’un chef local de Dan Nan Ambassagou. Ces populations reprochent à l’armée de ne pas jouer son rôle de sécurisation des civils. Elles croient beaucoup plus en la protection des milices d’autodéfense.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.