Le Chérif Bouyé réagit après la démission de Soumeylou Boubeye Maïga

Il l’a dit et il l’a obtenu. Le Chérif de Nioro, Bouyé Haïdara, s’est réjoui de la démission du premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga. Cependant, la lutte du guide religieux n’est pas terminée. Il vise toujours IBK.

Le Tigre a essayé de résister mais il n’a pas pu tenir. Face à la pression de l’Imam Mahmoud Dicko allié du Chérif Bouyé Haïdara et la menace de la motion de censure des députés, Soumeylou Boubeye Maïga a jeté l’éponge. Le Chérif de Nioro a affiché sa satisfaction face à cette décision mais, comme il l’a toujours martelé, il reste opposé au président de la République Ibrahim Boubacar Keita (IBK).

C’est une vielle querelle entre Soumeylou Boubeye Maïga et les deux leaders religieux. D’après le porte-parole de Bouyé Haïdara, le Chérif a toujours mis en garde les présidents successifs contre SBM. Depuis le régime d’Alpha Oumar Konaré jusqu’à celui d’IBK il leur a toujours recommandé de l’écarter des postes stratégique de l’Etat. Chose que IBK a ignoré en le nommant Premier ministre.

Pour Mahmoud Dicko, les dissensions ont probablement commencé à la naissance du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM). D’après les explications de l’imam, Soumeylou Boubeye Maïga aurait tout fait dès le lancement de l’institution pour l’écarter de la présidence. Un poste auquel il accède et qui coïncide a la fin de son mandat avec la nomination d’un vieil adversaire comme premier ministre.

Ce que défendent d’autres observateurs par contre c’est éventualité d’une question pécuniaire qui opposent ces personnalités. Certains avancent l’arrêt par SBM de plusieurs exonérations illégales de taxes indûment accordé à Bouyé qui, il faut le noter, est un riche commerçant. Pour Dicko, ce serait la diminution du financement que l’Etat accordait au HCIM qu’il dirige. Une chose est sûre, ils ont réussi à avoir sa tête.

Malivox.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.