Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique/Gouvernance

Le Mali fait ses adieux à la légende du football africain Salif Keïta Domingo

Bientôt une autre ceremonie pour immortaliser Domingo, a promis le Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga

Ce mercredi 6 septembre 2023, le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a participé, à la Place du Cinquantenaire, aux funérailles de Salif Keïta Domingo décédé le samedi 2 août 2023.

Il était accompagné de plusieurs membres du Gouvernement dont le ministre chargé des Sports, Aboul Kassim Ibrahim Fomba, et des membres de son Cabinet. L’on notait aussi la présence de représentants du Conseil national de Transition (CNT), d’anciens Premiers ministres et d’anciens ministres.

A l’occasion, n’ayant pas souhaité prendre la parole, le Chef du Gouvernement a promis d’immortaliser le défunt au cours d’une autre cérémonie. En attendant, les obsèques ont été prises en charge par les Autorités sous la conduite du Président de la Transition, le colonel Assimi Goïta.

La cérémonie a été ponctuée de nombreux témoignages, tous émouvants, dont ceux des deux filles du défunt, Racky et Séré. Selon l’aînée, Racky Keïta, l’humilité de ce père « aimant et attentionné, … mangeur de margouillats et de “totos” dans son enfance comme ses amis » et qui « avait le don de rendre magique un simple événement », était légendaire. Quant à Séré Keïta, elle a lu le message de l’Association sportive de Saint-Etienne datant du 4 septembre 2023. Un message tout aussi touchant rappelant qu’en septembre 1967, « ce magicien du football, premier ballon d’or africain, joueur hors normes de classe mondiale, panthère noire », avait pris un taxi de l’aéroport d’Orly pour se rendre à Saint-Etienne.

Après ces émouvants témoignages sur « le meilleur footballeur africain de tous les temps », qui avait refusé la nationalité française par nationalisme et « pour ne pas donner le mauvais exemple aux jeunes », plusieurs autres compagnons de lutte ont aussi fait des témoignages très touchants.

Selon Chérif Souleymane, 3e ballon d’or africain à la tête d’une forte délégation venue de la Guinée et qui a joué contre Salif Keïta, celui-ci était « très engagé pour le Mali même à l’occasion des matchs amicaux ». Avant de dire : « C’est toute la Guinée qui est en deuil. Que la terre malienne, la terre africaine, qu’il a tant défendue et tant aimée lui soit légère ».

Les témoignages d’Idrissa Maïga Méthiou, ami du défunt depuis 60 ans, qui l’appelait Jo, ceux du représentant du chef de quartier de Oulofobougou, Ibrahima Fadiga, qui l’appelait Woro Kénè ; de Youba Cissé, représentant de la famille, qui a invité tous à prier pour le défunt, ont tous fait couler des larmes aux yeux.

De nombreuses délégations sont venues de différents pays dont le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Cameroun et le Burkina Faso pour rendre un dernier hommage à cet homme exceptionnel. Sans oublier la présence des membres de l’équipe du défunt, l’AS Real, de l’UNAFOM, du CNOS, de la FEMAFOOT représentée par Toubaye Koné et du Centre Salif Keïta (CSK).

Mamadou Dipa Fané, qui a lu l’oraison funèbre, a rappelé que le défunt, en tant qu’ancien ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Initiative privée en 1991-1992, a permis à de nombreux clubs de football d’acquérir leur propre terrain. Il a surtout révélé que Salif Keïta, qui a laissé un héritage impressionnant au Mali, a récemment confié à un de ses amis une sage leçon de vie : « A notre âge, on ne peut plus avoir peur de la mort. Il est temps de prendre le vaisseau pour un aller simple, sans regret, à l’au-delà ». Une prémonition assez éclairée !

CCRP

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page