Le Mali : terre de musique et de musiciens engagés

Le Mali est une terre riche de ses différences culturelles et ethniques, une terre d’histoire. Nombre de voyageurs venus au Mali en repartent changés. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si tant de livres ont été écrits sur le Mali.

Pourtant, depuis le début de la crise en 2013, le Mali n’est plus, pour beaucoup, qu’un pays en guerre, rongé par les ambitions personnelles, les luttes de pouvoir et les trafics en tout genre. Pire encore, le Mali est assimilé à la mort brutale de ses enfants et des soldats alliés.

Au regard, des tristes évènements qui chaque jour noircissent les pages des journaux, le choix d’un sujet fédérateur, redonnant de l’espoir, l’espoir de voir la paix revenir un jour, redonnant de la joie, de la foi en l’avenir, semble nécessaire. Et ce sujet c’est la musique ! Celle qui unit les peuples, les fait danser, chanter, rire et parfois pleurer. Celle qui fait avancer les causes et suscite l’attention. Par sa magie, elle arrive à faire oublier les différends et à changer les mentalités.

Le Mali est une terre de talents musicaux et beaucoup sont connus sur la scène musicale internationale car leurs rythmes et leurs paroles sont universelles et touchent en plein cœur ceux qui les écoutent. Le Mali est fier de ceux et celles qui grâce à la musique font vibrer et changer le pays. De par leur magie, ils arrivent à pousser des messages et leur faire écho au-delà des frontières.

C’est surtout l’exemple de nos musiciens qu’il faudrait suivre car nos artistes sont aussi des combattants et pas seulement dans les histoires qu’ils racontent en musique.
Ainsi prenons exemple sur Oumou Sangaré qui écrit et compose des chansons évoquant les multiples problématiques sociétales du pays, notamment la place accordée à la femme ou les mutilations sexuelles comme l’excision. Grace à ses œuvres, elle contribue à créer de l’emploi pour le pays via l’ouverture d’un hôtel, vente de voitures, agriculture, création d’une compagnie de taxis, rien ne semble pouvoir ébranler sa foi en notre pays.

Le duo d’artistes Amadou et Mariam s’engage sans réserve dans leurs chansons en évoquant des défaillances politiques et universelles, osant dénoncer l’injustice et l’hypocrisie de la politique dans sa généralité. Ils sont aussi les ambassadeurs du projet solidaire de lutte contre la faim dans le monde. Amadou et Mariam voudraient unir les peuples que ce soit au Mali comme dans le monde.

De leur côté, Bako Dagnon, Toumani Diabaté et Balaké Sissoko font vivre, grâce à leur musique, l’histoire et la culture malienne. Engagement, espoir, combattivité, écoute, respect, solidarité, vie, unité, autant de mots qui peuvent être mis en musique pour un retour à la paix et sont gages d’espoir. Les artistes musiciens du pays, sont de véritables combattants comme les soldats maliens. Ainsi, la jeune génération, devrait s’inspirer des combats et voix des musiciens pour faire avancer le pays et favoriser un retour à la paix. Comme les anciens aiment le dire « malgré sa dextérité, un seul doigt ne soulève pas le gravillon ».

Comme nos musiciens et chanteurs, engageons-nous pour la paix.

Mamadou Bare

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵Telegram

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*