Le maraîchage au Mali : les femmes aux commandes

Pour faire face aux difficultés alimentaires, en particulier dans le centre du pays, la création de nouvelles activités de maraîchage est indispensable à l’amélioration de la qualité de vie des habitants. Et ce sont les femmes qui sont aux commandes ! Avec un impact très positif sur le quotidien de nombreuses familles, les démarches et initiatives se multiplient aussi bien en ville qu’à la campagne.

Les projets de maraîchage ces dernières années au Mali ont généré de nombreux emplois. Ils ont aussi permis de développer un écosystème avec des coopératives capables aujourd’hui de produire leurs propres plants et de subvenir aux besoins de maintenance des infrastructures.

Le maraîchage serait aussi devenu le principal point d’approvisionnement de nombreux marchés des villages mais aussi des villes. Notamment, le maraîchage urbain qui donne des résultats encourageants. En effet, il y a un peu plus de 2 mois, c’est le toit d’un immeuble, abritant les bureaux de l’ONG « MFC NYETAA », qui été choisi pour faire pousser tomates et laitues.

Depuis la mi-octobre, l’ONG internationale « SOS SAHEL » place sur le devant de la scène les femmes et les activités de maraîchage en initiant la « journée internationale des femmes rurales ». Cette attention est d’autant plus pertinente qu’aujourd’hui les femmes exercent un rôle crucial dans la sécurité alimentaire, le soin des familles et la gestion des ressources naturelles. A titre d’exemple, récemment à Kayes, plusieurs femmes de Ségala se sont réunies pour initier la mise en œuvre du projet de développement du maraîchage dans les villages de Batama et Diabadji. L’initiative, bien accueillie par les autorités locales, a été approuvée et le projet est en cours de concrétisation.

L’une des raisons pouvant expliquer cette forte implication des femmes dans ce domaine est leur réelle connaissance de la terre notamment en termes de lutte contre la dégradation de celle-ci. Habituées à travailler des parcelles plus dégradées, et souvent plus petites que celles des hommes, elles proposent des solutions pour restaurer la fertilité des sols et développer leurs productions.

Récolte de gomme arabique, production de beurre de karité, gestion de pépinières, les femmes rurales sont devenues des actrices incontournables et sont bien aux commandes du maraîchage au Mali comme au Sahel.

Siaka Sidibé

@SidibSiaka17

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*