Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sécurité

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants s’imprègne de l’évolution du chantier de l’Hôpital Militaire du Mali

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Sadio Camara s’est rendu le jeudi 9 mars 2023, au chantier de l’Hôpital Militaire du Mali à Banankoro (Sénou).

Il était accompagné par l’Inspecteur Général des Armées, le Général Bréhima Diabaté, le CEMGA- Adjoint, le Général Ousmane WELE ainsi que le directeur Adjoint de la DCSSA, le Colonel-major Moussa Boï Coulibaly. L’objectif de la visite était de s’imprégner de l’état de l’évolution du chantier de l’Hôpital Militaire du Mali.

Ce grand chantier de référence est dirigé par l’entreprise malienne Sopromac INSAT L’évolution du chantier est à hauteur de souhait. Ce chantier planté sur un terrain de 15 hectares, a une surface bâtie de plus de 61.000 m2. 279 lits d’hospitalisation et de réanimation sont prévus dans le chantier ainsi que 48 appartements de type F3 et F4. Le délai d’exécution des travaux est fixé à 24 mois.

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Sadio Camara s’est dit impressionné de l’engagement du personnel de l’entreprise. Le MDAC a noté que pratiquement tous les bâtiments sont arrivés à terme. Selon le ministre Sadio Camara, le Président de la Transition insiste beaucoup sur le délai d’exécution du chantier. Il a affirmé que les autorités du pays mettront tout en œuvre pour aider l’entreprise à mieux finaliser les travaux.

Le Colonel Sadio Camara a déclaré que le projet de l’Hôpital Militaire est un projet présidentiel. A en croire le ministre Camara, le rêve des Maliens est devenu une réalité aujourd’hui grâce à l’engagement des hautes autorités du pays. Il a indiqué que cet Hôpital Militaire viendra compléter les structures de prise en charge des militaires malades. Et de déclarer également que c’est un Hôpital de référence qui va nous aider à prendre en charge efficacement nos blessés de guerre.

Le MDAC a rassuré que les blessés de guerre nationaux ne seront plus évacués à l’extérieur du pays. Le Colonel Sadio Camara a également noté que l’Hôpital Militaire est là pour tous les Maliens. Il permettra d’économiser beaucoup d’argent qui sera orienté à d’autres structures du pays, a-t-il indiqué. Pour le ministre, l’opérationnalisation de cet Hôpital va soulager le peuple malien et sauver également des vies.

Le Colonel Sadio Camara a affirmé que la prise en charge des blessés de guerre témoigne de la souveraineté du pays retrouvée. Il a félicité le personnel de l’entreprise Sopromac pour son professionnalisme et son engagement dans les travaux. Le MDAC a saisi l’occasion pour souhaiter bonne fête aux femmes maliennes en général et particulièrement aux dames du chantier de l’Hôpital Militaire. Selon le ministre Camara, avec ces braves femmes ce chantier va mieux réussir. Il a enfin demandé aux femmes maliennes de prier pour le retour définitif de la paix au Mali. Le directeur de l’entreprise Sopromac, Adama Bagayoko s’est réjoui de la visite du ministre de la Défense et des Anciens Combattants. Il a affirmé que cette visite témoigne la volonté des autorités du pays à accompagner son entreprise et encourage également le personnel dans l’exécution des travaux. Il a rassuré le ministre que le délai d’exécution du chantier sera respecté.

Selon le Directeur, tous les moyens sont mis en place par les autorités du pays pour le bon démarrage des travaux. Il a noté que depuis 1998, le projet de construction de l’Hôpital Militaire n’a pas pu être réalisé. Le directeur de l’entreprise Sopromac a remercié la Banque Malienne de Solidarité (BMS.SA) pour son accompagnement. Cet Hôpital de 3ème référence va désormais sauver des vies, a-t-il conclu.

Forces armées maliennes (DIRPA)

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page