Le ministre Diéminatou Sangaré au personnel du CHU du Point G : « Je suis votre avocate défenseure, aidez-moi à vous aider »

Bamako, le 27 juillet 2021 | Vingt-quatre heures après une grande réunion, en visioconférence, avec tous les directeurs d’hôpitaux du Mali, le ministre de la Santé et du Développement social, s’est rendue ce jour au CHU du Point G, pour la deuxième fois depuis sa prise de fonction. C’était en compagnie du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en charge de la santé, le Colonel Assa Badiallo Touré.

Des urgences à l’imagerie médicale, en passant par les blocs opératoires, l’unité d’hémodialyse, la pneumologie et le Centre de prise en charge des malades de la COVID-19, Diéminatou Sangaré a pu constater de visu l’état de santé de ce CHU de 3eme référence. Si certains services sont en pleine mutation, suscitant une lueur d’espoir auprès de leurs responsables, il n’en demeure pas moins que les difficultés font légion à plusieurs niveaux.

Par exemple, les rénovations prévues dans le cadre du programme présidentiel d’urgences sociales ont pris un sacré retard. Lancés pour une durée de 8 mois, les travaux de rénovation de l’imagerie médicale tardent à terminer. Ceux de la rénovation des urgences, en cours il y a huit  mois, devraient s’achever depuis cinq (5) mois. L’arrêt de ces deux services clés pour raison de travaux prive le CHU des sources de revenus sûres.

Le ministre prône un esprit de résilience

Lors d’une rencontre tenue en marge de cette visite, les représentants du personnel et des responsables du CHU ont évoqué les conséquences de la réduction drastique du budget de fonctionnement sur son fonctionnement.

En dépit de ces difficultés constatées, le ministre a pu noter un sentiment de résilience chez le personnel. De la Direction du CHU au personnel d’appui, tous souhaitent voir leur service retrouver son meilleur niveau de fonctionnement. Ils disent compter sur l’aide de la première responsable du département pour trouver la solution à certains problèmes évoqués dont le non-paiement des primes de garde et des ristournes, l’augmentation de la capacité de prise en charge de l’unité d’hémodialyse, et surtout la réouverture rapide des blocs opératoires, de l’imagerie médicale et du laboratoire pour les examens médicaux.

D’une oreille attentive, Mme le ministre dit avoir écouté les préoccupations signalées.

Elle a promis de jouer toute sa partition pour l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel socio-sanitaire et surtout ceux des structures hospitalières.

Pour y parvenir, Mme Diéminatou Sangaré a sollicité aux travailleurs du CHU du Point G « l’aider à les aider ».

« Je suis membre de la famille de la Santé et du Développement social, à ce titre, je me sens comme votre avocate. Si nous posons clairement nos préoccupations, nous pouvons y trouver des solutions. Faisons- nous confiance les uns aux autres en travaillant la main dans la main pour apporter le changement. Ce gouvernement de Transition est un gouvernement de rupture. Nous devons transformer nos insuffisances en opportunités » a-t-elle conseillé.

Mme le ministre a promis que la prochaine visite au CHU du Point G sera une aubaine pour statuer sur les possibilités d’améliorations. En attendant, elle dit attendre des travailleurs de l’Hôpital du Point G des propositions de solutions que se fera le devoir de les aider à traduire en actes concrets.

Ccom MSDS

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*