Le président de la République n'a pas à dicter de conduite aux magistrats

C’est scandaleux de dire que le président de la république a donné quitus au ministre de la justice après 27 ans d’exercice démocratique.

Dans une démocratie digne de ce nom avec la séparation des pouvoirs, le président de la république est dans l’obligation de respecter les prérogatives de la justice.
Le président de la république n’a pas à dicter de conduite aux magistrats conformément à l’esprit de la séparation des pouvoirs.
Le président de la république dans ses prérogatives veille à ce que l’esprit de la vengeance, l’esprit de la revanche soit prohibée d’après Feu Tieoule Mamadou Konate et de faire en sorte que la loi soit dite et appliquée .
Confondre les institutions dans leur fonctionnement est un retour accéléré au régime de parti unique.
Donc ce n’est pas le bon vouloir du président de la république que la justice doit faire son travail, c’est une exigence des règles de la démocratie.
Arrêtons de berner le peuple Malien comme si le travail de la justice est liée à la bonne volonté du président de la république c’est plutôt liée aux exigences de la démocratie et des hommes de la robe noire.
Ensemble soutenons la justice pour la mémoire des martyrs de 1991.
Aboubacar Sidick Fomba, Président du parti ADEPM

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*