Le réchauffement climatique, l’autre mal dont souffre le Mali !

L’actualité malienne ces dernières années a été animée par les questions sécuritaires, terroristes et politiques. Pourtant, un autre mal, et pas le moindre, touche le Mali : les conséquences du réchauffement climatique.

Il y a quelques jours de cela, se tenait la Conférence de Glasgow de 2021 sur les changements climatiques, ou COP26. L’objectif de cette conférence était d’apporter des éléments de réponse et de riposte face à la menace que fait peser le réchauffement climatique sur le quotidien de milliards de personnes dans le monde. Malheureusement, le Mali ne déroge pas à cette règle.

En effet, au cours des trente dernières années, les effets du changement climatique sont devenus de plus en plus visibles au Mali. Pluies irrégulières et diluviennes, pics extrêmes de température, vents violents chargés de poussière et sécheresse sont devenus plus fréquents.

L’exemple le plus actuel et le plus frappant de ces effets est le cas du lac Faguibine. Situé à 80 km au nord de Tombouctou, le lac a commencé à s’assécher en 1970 avant de complément disparaître, laissant place à des dunes désertiques.

Cette situation laisse aux populations peu de possibilités de pêcher, cultiver ou d’élever un bétail décimé par la sécheresse. En outre, ceux qui restent accrochés à leur travail de prédilection n’ont aucun autre choix que de surexploiter les terres. En conséquence, la situation s’aggrave : les sols sont épuisés par les pratiques agricoles conventionnelles et sont incapables de retenir l’eau. Les producteurs sont donc tentés d’aller vers des nouvelles terres agricoles et se retrouvent obligés de couper le peu de zone boisée qui reste, aggravant la désertification et l’insécurité alimentaire. Ainsi, les déplacés climatiques sont de plus en plus nombreux au Mali.

Par ailleurs, une autre conséquence de ce changement climatique mérite d’être soulignée : le recrutement des jeunes et enfants par les groupes djihadistes. Avec la fermeture des écoles pour les enfants et la quasi-absence d’opportunités d’emploi pour les plus grands, résultant de ce dérèglement, ces victimes deviennent des proies faciles pour des mouvements terroristes cherchant à renforcer leurs rangs.

Conscients d’être en situation de vulnérabilité, beaucoup peuvent faire le choix de les rejoindre uniquement pour des questions économiques. La religiosité des futurs combats qu’ils vont mener étant le dernier de leurs soucis.

Enfin, le réchauffement climatique n’a pas que des conséquences directes sur la vie de centaines de milliers de Maliens au quotidien, il condamne également de nombreuses générations à un avenir plus qu’incertain.

Siaka Sidibé

@SidibSiaka17

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*