L’EIGS endeuille encore le Niger

C’est avec un sentiment de déjà vu que le Niger s’est réveillé ce dimanche 18 avril 2021. Dix-neuf habitants de Gaigorou, village situé dans la région de Tillabéri à la frontière du Mali, ont été massacrés par les séides de l’EIGS.

Le scénario est identique, des hommes armés arrivent en moto dans une localité et massacrent aveuglement la population. Comme pour Tillia, ce crime n’a pas été revendiqué, mais il ne fait aucun doute que ces atrocités sont le fait des illuminés de l’EIGS.

Ainsi, quelques semaines seulement après le carnage de Tillia, qui avait couté la vie à 141 personnes, le Niger est de nouveau meurtri. Leshommes de main du sanguinaire Abu Adnan Al Sarhaouiont une nouvelle fois fait preuve de leur absence de toute humanité en tuant 19 civils sans défense réunis lors d’un enterrement.

Ceux qui ont déjà froidement massacré plus de 300 civils dans l’ouest du Niger depuis le début de l’année, se drapent dans un semblant de motivation religieuse pour justifier leur attitude prédatrice de criquets.

La barbarie du groupe est sans limite et chacun doit être conscient qu’aucune famille n’est à l’abri de leur folie meurtrière. Ce groupuscule doit être dénoncé et combattu sans pitié.

Idrissa Khalou
@IKhalou

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵Telegram

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*