L’émission citoyenne de Mamedy Diarra boudée par certaines autorités de la ville de Kayes

Le dimanche 23 février 2020 était prévu le troisième numéro de l’émission citoyenne L’an 2020, 2020 minutes d’expression aux Maliens dans la première région du Mali ( Kayes) précisément dans la cour de L’amical de Kayes.

Cependant, comme les deux premiers numéros celui de FANA et Koutiala, les thèmes sont choisis selon la réalité de la localité ciblée et les invités idem.

L’émission de FANA était sur l’insécurité, celle de Koutiala  » L’INCIVISME dans la circulation routière  » et donc celle de Kayes sur L’ESCLAVAGE PAR ASCENDANCE, un phénomène qui continue à faire d’énormes victimes en milieu Soninké dans la région de Kayes.

– Qu’est-ce que les autorités ont-elles fait ? Nous allons en venir.

En effet, comme toutes les autres émissions, nous nous faisons représenter par un correspondant (un ami qui est de la localité) qui, à notre place dépose les lettres d’invitation, prend contact avec les invités, mobilise la population, organise tout avant notre arrivée dans la ville.

Avant notre départ pour Kayes, le procureur et le préfet avaient donné leur aval d’être de la partie.

Le samedi 22 février 2020, l’équipe de l’émission citoyenne conduite par moi-même MAMEDY DIARRA est arrivée à Kayes vers 16h.
Le lendemain matin, nous avions fait des tours dans la ville pour avoir les impressions des uns et des autres sur le sujet mais sur 10 personnes, seul deux personnes ont voulu donner leur avis. Motif de refus : le sujet est tabou.

A 16h, tandis que l’équipe s’apprêtait à prendre la route de L’amical, notre correspondant Madou DIARRA nous appelle pour nous informer que le procureur ne sera pas de la partie et pire, le préfet aussi ne décroche pas le téléphone. Comment est-ce possible ? Rapidement, l’équipe à emprunter un taxi, arrivé sur place, seuls les trois représentants de l’association Soninké GANBANA étaient présents.

Incroyable !

C’est dans cet élan que j’ai (MAMEDY DIARRA), pris le numéro du procureur et l’appel.

Après les salutations et présentations, j’ai dit《Nous sommes à L’amical, l’émission doit commencer tout à l’heure et nous n’attendons que vous.》

J’ai déjà dit à ton ami que pour des raisons personnelles je ne serai pas de la partie, dit-il.

MAMEDY DIARRA : Je ne comprends pas Mr. Nous avons parcouru plus de 600km pour cette émission.

Procureur : ce n’est pas moi qui ai organisé l’émission donc j’ai le droit de décliner l’invitation.

MAMEDY DIARRA : Effectivement Mr le procureur, c’est moi-même qui organise mes émissions, avec mes propres fonds. Cependant, vous avez bien-sûr le droit de ne pas vouloir participer à l’émission mais sauf que vous n’avez pas le DROIT de nous laisser parcourir plus de 600km et à l’heure de l’émission nous appeler pour nous dire que vous ne pourrez pas venir.

Procureur : je me fous que vous ayez parcouru 600km , je ne viendrai pas.

MAMEDY DIARRA : pourquoi vous n’avez pas dit cela quand que nous quittions Bamako. Pourquoi avez-vous donné votre aval ?

Procureur : Mr si vous me parlez sur ce ton j’enverrai tout de suite des hommes vous faire arrêter.

MAMEDY DIARRA : Mr le procureur, je ne baisserai pas le ton, je vous dis la vérité, les gens sont autour de moi, ils entendent tout ce que je suis entrain de dire et en aucun moment je ne vous ai manqué de respect. Me faire arrêter ? Vous n’avez pas ce pouvoir ! Je suis dans la cour de L’amical de Kayes présentement, envoyez vos hommes me faire arrêter et on verra tout de suite ce qui va s’en suivre.

Le procureur raccrochait aussitôt.

C’est suite à cet incident que j’ai fais une vidéo directe aussitôt sur ACTIVISTE TV pour informer l’opinion sur l’incident.

L’émission fut annulée. Le préfet quant à lui ne répondait pas à nos appels donc c’était clairement un coup préparé pour boycotter l’émission citoyenne L’an 2020, 2020 minutes d’expression aux Maliens.

En effet, le thème  » L’esclavage par Ascendance  » est très sensible mais notre but c’est de briser les tabous, permettre aux populations de s’exprimer sur les problèmes qui sévissent dans leurs localités, proposer et exécuter ensemble les solutions. Notre objectif c’est de promouvoir la Citoyenneté, renforcer la cohésion sociale mais hélas…

Nous n’allons pas nous lancer dans une guerre médiatique contre les autorités de Kayes, nous sommes déjà entrain de préparer la prochaine étape.
Merci à toutes et à tous pour le soutien. L’aventure Continue.

L’an 2020, 2020 minutes d’expression aux Maliens « L’avis des citoyens nous intéresse »

MAMEDY DIARRA,

Porteur du projet.

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*