Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sécurité

Les attaques à l’Engin explosif improvisé continuent de faire des victimes parmi les civils au Mali

Les attaques impliquant des Engins explosifs improvisés (EEI) continuent de prendre leur tribut sur les civils au Mali. Au cours du premier trimestre de 2023, le pays a enregistré 39 incidents entraînant plus de 30 décès et 86 blessés.

Le 9 avril, six passagers, un homme et cinq femmes, ont été tués lorsqu’un véhicule de transport en commun a heurté un EEI dans le village de Kombona, région de Mopti, tandis que deux autres passagers ont été grièvement blessés. Cette attaque a été attribuée aux groupes armés terroristes (GAT) opérant dans la région. Dans un autre incident survenu le 8 avril, deux jeunes hommes ont perdu la vie lorsqu’ils ont heurté un EEI alors qu’ils circulaient à moto sur la route Ségou-Niono, à environ trois kilomètres de la ville de Niono.

Ces attaques contre les civils causent non seulement des pertes en vies humaines, mais également de la peur et le déplacement de la population locale. La situation est un rappel tragique de la complexité de l’environnement sécuritaire au Mali, mettant en évidence la nécessité d’efforts continus pour renforcer la sécurité et protéger les civils ainsi que les Casques bleus.

La Mission de paix des Nations unies au Mali (MINUSMA) a également été la cible d’attaques d’EEI, entraînant la mort de trois Casques bleus et des blessures pour cinq autres, toujours au cours de ce premier trimestre de 2023. Bien que cela ait représenté une baisse du nombre d’attaques par rapport aux 18 attaques contre la MINUSMA signalées lors du dernier trimestre de 2022 et qui ont fait 38 blessés, les EEI restent l’un des plus grands défis auxquels sont confrontés les Casques bleus, les Forces de défense et de sécurité maliennes ainsi que les civils. Dans la région du Centre par exemple, les convois logistiques de la MINUSMA ont été pris pour cibles à trois reprises, du 14 au 19 avril.

L’utilisation des EEI entraîne des pertes en vies humaines, et leur menace persistante entrave la fourniture d’aide humanitaire aux personnes dans le besoin et continue de représenter un risque sérieux pour la sécurité et la stabilité du Mali. La MINUSMA continue de travailler avec les autorités maliennes pour renforcer les mesures de sécurité et veiller à ce que les responsables de ces attaques soient traduits en justice.

Pour atténuer l’impact de la menace, en particulier sur les civils, la MINUSMA soutient la sensibilisation aux risques et l’éducation sur les dangers des explosifs pour les communautés touchées par le conflit. Outre l’assistance aux victimes d’incidents explosifs, la mission travaille également en étroite collaboration avec les autorités maliennes pour renforcer leurs capacités à atténuer la menace des engins explosifs.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page