Les Merveilles Maliennes

Le Mali est une terre parfois nourricière, parfois désertique, mais il est indéniable que c’est une terre de merveille. En effet, il serait dommage de ne pas y faire un tour pour découvrir les magnifiques paysages et monuments qu’elle propose.

Commençant le périple en pays Dogon, puis en passant par Mopti au centre pour arriver à Tombouctou via le fleuve Niger, le pays est rempli de mosquées du XIVème siècle, de marchés aux odeurs entêtantes, et de paysages époustouflants.

Venus au XIVème, les dogons, peuple d’agriculteurs est présent dans le centre-est du Mali. Les villages sont disposés sur une longue falaise de grès ferrugineux. Ce lieu regorge d’innombrables refuges naturels. De plus, leur identité culturelle est riche. Les croyances sont transmises par la tradition orale. Originellement animiste, on peut découvrir dans chaque village des autels de pierre où sont sacrifiés des animaux pour appeler à des pluies abondantes chaque année.

Après cette immersion auprès d’une culture à part, on se retrouve dans la 4ème ville du pays appelée « venise malienne ». C’est Mopti, un grand port de pêche construit vers 1800 par les Bozos au confluent du Bani et du Niger. Les ethnies Touareg, Songhaï, Bambara, et d’autres encore y cohabitent. Vous ne manquerez pas d’aller visiter la mosquée de Komiguel en banco classée au patrimoine Mondial de l’UNESCO. Derrière celle-ci, vous trouverez une vue imprenable sur le fleuve et les maisons au bord de l’eau.

Malheureusement Mopti n’est qu’une escale avant de prendre une pinasse sur le fleuve Niger pour d’autres aventures. Le Niger est la ligne de vie de la région. On y retrouve des femmes et des enfants lavant le linge ainsi que des pêcheurs jetant leurs filets. Sur les rives, on peut planter sa tente dans le sable humide.

Ce périple sur l’eau nous permettra de rejoindre l’emblématique ville de Tombouctou. En effet, comment pourrait-on parler de visiter le Mali sans parler de Tombouctou et de ses mosquées ancestrales ? Aux portes du désert, cette cité millénaire reconstruit ses mausolées après le passage des djihadistes. Elle représente un carrefour ethnique fascinant.

La « capitale des nomades » aurait été fondée par une femme (bouctou) autour d’un puits (tim). Dans cet ancien centre intellectuel et religieux, vous pourrez visiter la mosquée de Sankoré, une université coranique édifiée pendant la période de l’empire du Mali avec les dimensions de la Kaâba de la Mecque. Si vous êtes adeptes des bâtiments religieux, la mosquée de Djingareiber pourra aussi vous satisfaire avec son style soudanais et ses gros piliers de banco. Ne vous arrêtez pas en si bon chemin et allez faire un tour dans le grand marché pittoresque de la ville ouvert quotidiennement.

Ainsi, s’achève cette visite des lieux mythiques du Mali. Beaucoup d’autres sites d’une beauté rare sont à découvrir. Malheureusement le tourisme au Mali a connu un coup d’arrêt avec la présence des terroristes qui détruisent la culture et maintiennent un climat d’insécurité empêchant les touristes de revenir. Espérons qu’un retour de la paix sera possible pour permettre au pays de montrer ses richesses et par là se développer économiquement.

Siaka Sidibé
TW: @SidibSiaka17

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵Telegram

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*