Libération des enseignants enlevés par des djihadistes à Mopti

Les enseignants victimes d’un rapt le vendredi à Mopti ont été libérés dans la nuit du dimanche 27 octobre, a appris malivox.net auprès d’un syndicat de la région.

« Ils sont libres et en chemin pour Sévaré », affirme ce lundi un responsable syndical qui préparait à 11 heures l’accueil de ses collègues.
Cinq enseignants avaient été enlevés le 25 octobre par des djihadistes suite à une attaque dans la matinée contre une école fondamentale à Korientzé, dans le cercle de Mopti.
Le groupe armé terroriste a brûlé tout le matériel de l’école et interdit l’enseignement du français avant de repartir avec les cinq enseignants.
Le même jour, deux autres enseignants ont été kidnappés dans les localités de N’Gordia et Kalifaré, situées dans la même commune que Korientzé.
Un collectif de syndicats de la région de Mopti avait annoncé un arrêt de travail de deux jours à partir du 29 octobre pour protester contre l’insécurité à laquelle la profession est exposée.
Il faut rappeler que le Directeur par Intérim de l’école fondamentale d’Arabébé, dans le cercle de Niafunké (Tombouctou) a été enlevé le 14 octobre dans des circonstances identiques par des hommes armés.
Malivox.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*