L’or du Mali : convoitise des faiseurs de rumeurs !

Au Mali, dans un contexte politique et sécuritaire complexe, les forces internationales déployées dans le pays font très souvent l’objet de rumeurs et fausses informations. En effet, elles sont régulièrement accusées dans les médias et réseaux sociaux d’avoir d’autres objectifs dans le Sahel que la lutte contre le terrorisme.

Ces rumeurs récurrentes et virulentes qui attisent la haine, sont systématiquement analysées par des médias experts en matière de vérification de l’information (fact-cheking) tels que l’AFP, Benbere, SénéPlus, Le Jalon ou les Observateurs de France 24. Ces derniers, ont pu vérifier et confirmer qu’elles sont bien des Fakes-News.

A ce jour il n’y a aucune preuve de l’exploitation du métal jaune malien par les forces étrangères déployées au Mali.

Fréquemment pointée du doigt, de nombreuses photos et vidéos-montage accusent la France de piller l’or du Mali. Dernièrement, « les douaniers maliens auraient stoppé la contrebande d’or des soldats français ». Fortement relayée, cette prétendue information s’est avérée fausse. Pour preuve, peu de temps après la diffusion de cette fake-news, le Jalon a contacté Monsieur Cissé, chargé de la communication des douanes maliennes. Ce dernier a confié au média sa stupéfaction. « Nous avons été surpris de voir cette information sur la toile. C’est une fausse information. La douane malienne n’a pas fait de telles saisies. Nous nous demandons d’où ils sortent avec ces genres d’informations » a-t-il affirmé.

Cette même information a également été vérifiée par Benbere, les observateur de France 24 et Djénéba Sall. Les images exploitées par les auteurs de ces vidéos ou photos sont volontairement décontextualisées dans le but de manipuler les internautes. De fait, provenant d’un contexte particulier au Ghana, au Cameroun, au Congo, en Inde, en RCA ou encore au Soudan, ces images n’ont aucun lien avec le Mali. La propagation des fausses informations contribuent au jeu des manipulateurs, bonimenteurs et des terroristes détournant l’attention des populations de la vérité.

Dans un environnement de surexposition à l’information, il est de plus en plus difficile de détecter la bonne et la mauvaise information. Effectivement, à l’ère du numérique, il n’y a plus rien qui ne soit commenté et/ou partagé, notamment sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter.

De nos jours, l’information juste, la rumeur et le fantasme se positionnent désormais au même niveau dans le traitement de l’information. Ainsi, nombreuses sont les rumeurs qui sont traitées comme une information fiable. Le besoin de chacun de vérifier ses sources d’information n’a jamais été aussi présent. Pour le bien-être du pays, il est important de prendre conscience que les fake-news sont à la main de propagandistes. Ceux-ci ne veulent pas un retour à la stabilité du pays, bien au contraire, ils tentent de maintenir et d’exacerber les tensions déjà existantes. De fait, il est de la responsabilité de chacun de veiller à ne pas occulter la fiabilité d’une information.

Mamadou Bare

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔴Dailymotion

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*