Lutte contre le terrorisme : la Coalition pour le Sahel redouble d’efforts !

Le Sahel n’est que l’énième zone frappée de plein fouet par le terrorisme. Pour contrer le djihadisme, partout où il sévit, les forces armées locales sont en première ligne pour éradiquer ce fléau. Très souvent, un recours à des forces partenaires a été nécessaire pour contribuer à cette lutte. Cela a été le cas dans des pays comme la Syrie, l’Afghanistan ou encore l’Irak.

Au Sahel, une coalition inédite a été mise en place : les pays du G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger, Mauritanie, Tchad) et leurs alliés occidentaux ont fait de cette lutte leur priorité.

Le 30 juin dernier, les pays qui composent la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5Sahel) se sont réunis à Nouakchott sur les terres mauritaniennes pour faire le point sur leur combat contre les terroristes. Pour rappel, ce sommet intervient six mois après avoir décidé d’intensifier l’effort commun contre les groupes armés terroristes, ennemis de la paix.

Bien que la FC-G5 Sahel ait pu faire ses preuves quant à son efficacité pour venir à bout des terroristes (mort du chef d’Aqmi, capture du chargé de la logistique de l’EIGS, retranchement et fuite des groupes armés terroristes sous les coups des forces partenaires…etc.), il est clair les efforts doivent se poursuivre pour éradiquer le djihadisme dans cette zone. De ce fait, une nouvelle force spéciale s’est jointe aux partenaires déjà impliqués dans la lutte contre les djihadistes : la force Takuba.

Regroupant diverses unités des forces spéciales européennes, Takuba est opérationnelle depuis le 15 juillet dernier et a parmi ses objectifs principaux d’épauler les forces armées locales.

A cette date, la force compte « une centaine de militaires estoniens et français. En octobre, un deuxième contingent avec une soixantaine de membres des forces spéciales tchèques puis 150 Suédois en janvier » les rejoindront, selon la ministre française des armées.

Avec cette nouvelle force, les pays engagés dans la lutte contre le djihadisme sahélien entendent lancer un message clair aux groupes armés terroristes : « peu importe où ils se trouvent, ils finiront par être retrouvés ». La protection de la population des actes de prédation de ces criminels restera une priorité.

Le récent sommet de Nouakchott a apporté la preuve que la conjugaison des efforts de partenaires UNIS autour d’un engagement militaire conséquent permet de faire reculer l’ennemi.

Certes, il reste encore du chemin à parcourir pour chasser définitivement les terroristes, mais comme le dit le caméléon « ce n’est pas marcher doucement qui retarde, c’est faire demi-tour » et le G5 Sahel continuera à aller de l’avant !

Mamadou Bare

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*