Mali : 3e rencontre du réseau des points focaux police de proximité en Afrique de l’Ouest

Bamako, le 24 juin 2021 – Le Chef de Cabinet du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Commissaire Divisionnaire de Police Cheick El Kébir Ould BOUH (représentant le Ministre), a présidé ce matin à L’Azalaï Hôtel Salam la cérémonie d’ouverture de la 3ème Rencontre du réseau des points focaux Police de Proximité du programme sous-régional de la promotion de la Police de Proximité.

Emanant d’un accord de coopération signé le 19 juin 2019 entre l’Autorité de Développement Intégré des États du Liptako-Gourma (ALG) et la Fondation Hanns Seidel et né d’une volonté commune des décideurs politiques et institutionnels, des élus et des acteurs sociaux de la Sous-région Afrique de l’Ouest (Benin, Burkina-Faso, Ghana, Niger, Togo, Mali) de lutter efficacement contre le terrorisme, l’extrémise violent, la radicalisation et toutes les autres formes de menaces sécuritaires.

Impliquant de plus en plus les citoyens dans la production et la mise en œuvre des stratégies et approches en matière de sécurité, le Réseau des Points Focaux Police de Proximité en Afrique de l’Ouest apparait, dans un contexte d’accroissement de l’insécurité et d’une forte poussée du sentiment d’insécurité, comme l’outil idéal et le complément des politiques publiques en matière de sécurité.

Dans son discours d’ouverture, après avoir souhaité la chaleureuse bienvenue aux participants, le Commissaire Divisionnaire Cheick El Kébir Ould BOUH a rappelé le contexte sécuritaire actuel caractérisé par le terrorisme, la criminalité transnationale organisée, les trafics d’armes, de munitions, d’êtres humains et de drogues, l’extrémisme violent, les diverses formes de criminalité, la prolifération des armes, la multiplication des groupes armés, les conflits armés intercommunautaires ainsi les affrontements armés entre groupes rivaux.

« Il en résulte un sentiment d’insécurité généralisé au sein des communautés où, interloqués, nous assistons à l’exacerbation de la détention illégale d’armes à feu, à l’émergence des brigades de vigilance et des groupes d’autodéfense qui, eux-mêmes, sont facteurs d’insécurité et de dérives. Au même moment, il faut le noter, il existe un fossé, j’allais dire un criard manque de confiance entre forces de sécurité et populations ; ce qui constitue un terreau favorable pour les ennemis de la paix, c’est dire que la problématique sécuritaire est de plus en plus difficile à cerner. » a-t-il déclaré.

Aussi, a-t-il expliqué qu’en plus des réponses classiques des forces armées et de sécurité, la mise en œuvre de la Police de proximité, c’est-à-dire l’association intelligente des populations au processus de la sécurisation des personnes et des biens, est apparue comme une piste de solution supplétive particulièrement efficace.

Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*