Mali : 51 nouveaux membres pour le Commandement du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) de Kidal

Le 7 mai dernier a débuté, au Camp I de Kidal, l’enregistrement des membres du Commandement du MOC sur place. Les différents groupes armés signataires de l’Accord pour la paix ont procédé à la désignation des combattants devant participer à ce processus.

Dans un premier temps, 17 éléments issus de chacune des trois parties signataires de l’Accord, soit un effectif de 51 combattants, vont constituer le 1er contingent du MOC de Kidal.

La section de la Réforme du Secteur de la Sécurité, du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion/Réintégration (RSS-DDR) de la MINUSMA, le service anti-mine des Nations Unies, UNMAS et les Observateurs militaires de la MINUSMA, MILOBS, se sont chargés de l’enregistrement et de la vérification des armes.

Conformément à son mandat d’appui au processus de DDR, la MINUSMA a facilité l’arrivée à Kidal des éléments de chacune des parties signataires (Armée Malienne, Plateforme et CMA). La Mission a également rénové le Camp I, afin qu’il puisse les accueillir.

Plus spécifiquement, le processus d’enregistrement consiste : « … à rassembler l’ensemble des trois groupes… Une fois que cela est fait, on leur donne quelques consignes de sécurité pour éviter d’avoir des incidents avec l’armement et la manipulation des munitions. Une fois que ces consignes sont données on appelle les combattants, un de chaque groupe et donc, par trinôme ils se dirigent sur un premier stand d’enregistrement de l’armement, afin que chaque combattant ait une arme identifiée et le numéro de série relevé, » a expliqué le Lieutenant-Colonel Robineau, Chef du Secteur Nord de la Force de la MINUSMA.

Après ce premier contrôle, les combattants sont ensuite dirigés vers des ateliers animés par la division des droits de l’homme et de la protection de la MINUSMA. « Ceci, afin de vérifier que la personne n’ait pas commis de crime ou que son casier lui permette effectivement d’intégrer l’armée malienne, » poursuit le Chef du Secteur Nord de la Mission des Nations Unies. Ce processus se termine par un enregistrement biométrique de chaque combattant, avec à la clef, l’établissement d’une carte d’identité, pour entre autres, éviter les infiltrations d’éléments étrangers.

A travers la mise en place du MOC, il s’agit, d’instaurer un climat de confiance entre les parties. Le MOC est chargé de planifier, de vérifier et de conduire les patrouilles mixtes incluant des éléments des forces armées et de sécurité malienne et des éléments des groupes que sont la CMA et la Plateforme.

Une cérémonie de lancement est prévue prochainement au Camp du Général Abdoulaye Soumaré de Kidal.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*