Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sécurité

Mali : À Tombouctou, un réseau de jeunes lutte contre l’insécurité

À Tombouctou les braquages, assassinats ciblés et autres crimes et délits freinent sérieusement les activités génératrices de revenus des populations locales, particulièrement celles des jeunes dont la plupart pratiquent le commerce, l’agriculture, l’élevage et la pèche.

Cette situation d’insécurité entrave sérieusement leur libre circulation en dehors de la ville les empêchant de mener leurs activités. C’est pourquoi les jeunes ont pris l’initiative de créer le Réseau des Jeunes Tombouctiens pour la Paix (RJTP). C’est le 21 mars que le RJTP a officiellement lancé ses activités, aboutissement d’un travail collectif entrepris au début de cette année 2022.

Ensemble, agir pour la paix

Ce Réseau de jeunes vise à établir une plateforme de dialogue et de réflexion sur les défis de la participation effective des jeunes dans la gestion participative et inclusive des questions de sécurité dans la région.

Selon Alhousseini AGUISSA, président du (RJTP) l’attente d’un dénouement heureux de la situation sécuritaire à Tombouctou a trop durée. « Dans le souci de recoudre le tissu social fragilisé par les tensions ethniques et communautaires qui détruisent peu à peu les relations séculaires entre nos communautés, nous la jeunesse et l’avenir de cette ville sainte, avons décidés de mettre en place ce réseau afin de résoudre nous-même nos problèmes à travers la sensibilisation des jeunes des différentes communautés de la ville, » a-t-il déclaré.

Le sous-préfet de Tombouctou Abdoul Karim KONE, représentant du Gouverneur a pour sa part, salué l’esprit d’ouverture de cette nouvelle génération de Tombouctou pour avoir pris une telle initiative. « Je dois rappeler que cette Association, avant même qu’elle ne soit formelle a beaucoup contribué à l’apaisement des tensions dans la ville lors des derniers incidents sécuritaires, d’où notre disponibilité à les accompagner dans leurs actions quotidiennes, » a-t-il rassuré.

La jeunesse aussi doit promouvoir la paix et la sécurité

Les Résolutions 2250 (2015) et 2419 (2018) du Conseil de Sécurité des Nations Unies, réaffirment que les jeunes apportent une contribution importante et constructive au maintien et à la promotion de la paix et de la sécurité.

Etablissant un lien entre cette initiative citoyenne et le concept de Police de proximité qui fait intervenir les populations dans la gestion de leur sécurité, la Commissaire de Police Sanou DIOUF, Commandante régionale de la Police des Nations Unies (UNPOL), a rassuré les jeunes de l’appui constant de la Mission onusienne. Ceci, pour leur permettre de jouer d’avantage leur rôle dans la gestion et la préservation des conflits au bénéfice des communautés. « Nous sommes conscient de la nécessité de renforcer les capacités de nos collaborateurs des services de sécurité maliennes pour mieux garantir la protection des populations civiles. Pour cela, nous vous réitérons l’engagement de la MINUSMA à soutenir dans la mesure du possible les initiatives en faveur de la police de proximité, des campagnes dirigées sur la lutte contre les Violences basées sur le Genre (VBG), contre la prolifération des armes légères de petit calibre ainsi que l’extrémisme violent, » a martelée la Commissaire Sanou DIOUF.

Une approche participative de la gestion de la sécurité

Dans la même dynamique de sécurisation des personnes et de leurs biens à Tombouctou, le 16 mars dernier, le comité des jeunes du quartier de Tombouctou en collaboration avec les Forces de sécurité, a organisé une table ronde afin de trouver les voies et moyens d’améliorer la situation sécuritaire dans la ville. Cette concertation, première du genre à Tombouctou, a permis aux participants d’identifier des actions pertinentes à mener en la matière. Cette séance interactive a fait intervenir la police nationale du Mali et la Police des Nations unies.

Selon le Commissaire adjoint Broulaye COULIBALY, ce genre de discussions ouvertes est indispensable, non seulement pour l’amélioration des liens de confiance et de collaboration entre les différents acteurs, mais aussi pour la réussite de la mission de la police en matière d’identification des menaces et activités illégales.

La participation de la Police des Nations Unies aux échanges traduit également l’excellente collaboration entre police malienne et police onusienne. Une collaboration plus que nécessaire dans le contexte actuel de menaces et risques asymétriques qui caractérisent la situation sécuritaire de la région.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page