Mali : Communiqué de la Famille de Soumeylou Boubeye Maïga sur la grave détérioration de sa santé

Le mercredi 15 décembre 2021, l’ancien Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga a été transporté d’urgence dans une clinique de la place au regard de la détérioration continue et préoccupante de son état de santé depuis son incarcération à la prison centrale de Bamako le 26 Août dernier. Les conditions éprouvantes de sa détention lui ont fait perdre 15 kilos et ont provoqué de nombreuses pathologies.

Bien que tardive, cette hospitalisation répondait au souci plusieurs fois exprimé par sa famille et ses avocats, quant à la nécessité de le placer dans un environnement sain et sécurisé en raison de ses antécédents médicaux. Le Ministre de la Justice et la Cour Suprême en furent saisis à plusieurs reprises sans succès.

L’équipe médicale pluridisciplinaire qui l’a pris en charge, à la suite de différents examens, a fait le constat de la gravité de son état et a conclu à l’impérieuse nécessité de son évacuation à l’étranger afin de pouvoir procéder aux examens complémentaires indispensables à son traitement, mais nécessitant un plateau technique adapté, inexistant au Mali.

Le rapport établi par l’équipe médicale, dont les autorités sont saisies, souligne que son pronostic vital est engagé à court terme.
Le rapport conclut à l’urgence d’autoriser son évacuation avant qu’il ne soit trop tard.

C’est pourquoi, la famille de Soumeylou Boubèye Maïga interpelle les autorités à différents niveaux afin qu’elles répondent enfin à l’urgence de donner leur accord et évitent à tous une situation irréparable.

La famille de Soumeylou Boubèye Maiga saisit cette occasion pour exprimer sa profonde gratitude à tous ceux qui lui manifestent leur solidarité et assure les uns et les autres qu’elle fait face à la situation avec beaucoup de courage.

Bamako, le 23 décembre 2021.

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*