Mali : Droit de réponse du CDM à l’aventure ambiguë de Mahmoud Dicko

Le Collectif pour la Défense des Militaires en abrégé CDM a suivi avec beaucoup d’intérêt la énième sortie faite le samedi 16-07-2022 lors d’un point de presse par Mahmoud Dicko.

Le CDM s’interroge à nouveau sur les motivations réelles des sorties ratées de Mahmoud Dicko.

À chaque fois que le Mali fait face aux ennemis de l’extérieur, Mahmoud Dicko sort avec ses messages de dichotomie.

Après avoir qualifié nos Autorités d’arrogantes, aujourd’hui, Mahmoud Dicko veut instrumentaliser le Peuple Malien contre son propre Pays.

Le CDM rappelle à Mahmoud Dicko qu’il est très mal placé pour donner des leçons de valeurs dont il pretend défendre d’autant plus qu’à plusieurs occasions, il a manqué de se rappeler que c’était avec les autres qu’il a cheminé pour faire tomber le régime d’IBK tout en ignorant qu’il avait décidé seul lors de la proposition par exemple du Premier Ministre Moctar Ouane sans préalablement consulter les autres acteurs de la révolution.

C’est pour toutes ces raisons que le CDM pense qu’il est aujourd’hui inacceptable de continuer à assister pacifiquement Mahmoud Dicko dans sa volonté irresponsable et apatride d’ induire le Peuple dans l’erreur.

Par ces déclarations, Mahmoud Dicko est hostile à tous ceux qui aspirent à la stabilité du pays, à sa sécurisation et les efforts louables du peuple Malien qui ne ménage aucun effort pour son soutien indéfectible aux Autorités de la Transition Panafricaine du Mali bref à la République.

Le CDM rappelle à Mahmoud Dicko que la Transition Panafricaine du Mali a été rectifiée le 24 Mai 2021 et scellée par le Peuple Souverain du Mali le 14 Janvier 2022, lui rappelle également que dans une telle crise multidimensionnelle par excellence, avec des dimensions Économiques, Sociales, Politiques que connait notre pays, nos références Religieuses et Culturelles entre autres doivent nous appeler à la plus grande retenue, à l’oubli de soi au profit de la Patrie.

Les Victimes des évènements du 10-11 et 12 sont des Maliens, paix à leurs âmes ne doivent pas être une récupération politique encore moins un élément de chantage surtout pour un imam de surcroît.

Le CDM tout en présentant ses Condoléances aux Familles Endeuillées, s’impliquera davantage pour que justice soit rendue en toute impartialité afin de situer la responsabilité de tout un chacun dans cette affaire pour que plus jamais elle ne soit un fond de commerce pour certains juste pour leurs intérêts personnels.

Le CDM sollicite la Justice et les Autorités Judiciaires à prendre au sérieux les déclarations, les propos ménaçants et incendiaires de Mahmoud Dicko pour la stabilité de notre pays qui a tant souffert.

Le Mali est et demeure notre patrimoine commun qui ne saurait être lynché médiatiquement par un ou quelques individus qui se croîent être au dessus de la République.

Vive le Mali !
Vive les Autorités de la Transition Panafricaine du Mali résolument engagées dans le Rétablissement de l’Honneur et de la Dignité du Peuple Souverain du Mali voire des Peuples Africains !

Bamako, le17-07-2022

CELLULE DE COMMUNICATION

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*