Mali : Face à la problématique des déchets, le ministre Bernadette Keita privilégie la transformation

Le Ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable, Mme Bernadette Kéïta s’est rendue, ce vendredi, dans l’unité de transformation de déchets de Bréma Nantoumé, sise à Sanankoroba.

A la tête d’une importante délégation composée du président de la commission développement rural, assainissement et environnement du CNT, du conseiller technique chargé de l’assainissement et du directeur national de l’assainissement et du contrôle des pollutions et des nuisances, Mme le ministre s’est rendu sur le site de transformation afin de voir de visu le travail abattu par l’équipe. Sur place, la délégation a été émerveillée par la qualité du travail malgré la modicité des moyens.

Pour Bino Ouologuem, chef du projet transformation des déchets, son équipe, composée de jeunes ruraux, travaille avec des moyens quasi rudimentaires. Pour lui, ils ont besoin de l’accompagnement de l’état pour créer le minimum de condition pour recevoir ces dizaines de tonnes de déchets qui quittent la capitale pour Sanankoroba. D’après lui, cet appui de l’état est d’autant plus nécessaire que les populations de Sanankoroba avaient commencé à se soulever contre ces montagnes de déchets. Heureusement, a-t-il ajouté, grâce à l’implication personnelle du maire et du sous préfet de Sanankoroba, elles sont revenues à de meilleurs sentiments.

Opérationnelle depuis un an, l’unité de transformation produit des tonnes d’engrais améliorés, du gravier et même du goudron.
Dans son interview, Mme le ministre s’est réjouie de l’installation de cette usine et a rassuré que son département fera tout le plaidoyer nécessaire auprès des plus hautes autorités pour mettre davantage de moyens à la disposition de l’équipe pour qu’elle puisse venir à bout des déchets qui constituent un casse-tête pour les populations et les responsables administratifs et politiques.

Abondant dans le même sens que Mme le ministre, Mohamed Ousmane Ag Mohamedine, président de la commission développement rural, assainissement et développement du CNT s’est dit heureux de voir une telle unité de transformation. Pour lui, ce travail vient appuyer l’effort titanesque que déploie le ministre en charge de l’environnement depuis sa nomination à la tête de ce département. L’appui institutionnel, selon lui, ne fera pas défaut.

Quant au promoteur Nantoumé, la présence des autorités constitue un réel sentiment de fierté et de satisfaction. Avec l’accompagnement de l’état, il entend augmenter ses capacités de production.

Ministère de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵Telegram

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*