Mali: Gao parachève son processus de rattrapage du DDR accéléré

La commission régionale de Désarmement, Démobilisation, Réinsertion Réintégration (DDR), en collaboration avec le Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) et les services techniques de la MINUSMA, ont amorcé l’ultime phase d’enregistrement de 515 ex-combattants qui doivent rejoindre les Forces armées du Mali reconstituées. C’était le 25 juin dernier, au camp du MOC, en présence de plusieurs acteurs du processus DDR.

L’opération qui concernait 515 personnes, est la phase de rattrapage du DDR des sessions de Novembre 2018 et d’Avril – Mai 2019. Au cours de ces dernières sessions, il y a eu des absents, des inaptes et des retardataires.

L’exercice consistait à démarrer le bouclage de l’effectif premier de 1840 combattants que le MOC devait enrôler au compte des FAMa. Cet exercice concerne Gao, Kidal et Tombouctou. « Nous avons inclus une nouvelle procédure qui consiste à tirer les enseignements des limites de chaque opération. Ce matin, nous prendrons 40 premiers éléments qui ont effectué un test COVID19, et qui a heureusement été négatif. C’est ce qui explique le retard observé pour le démarrage de cette opération, » a expliqué le Colonel Sambala Sidibé, Chef logistique du MOC, assurant l’intérim du Coordinateur.

À Gao, pour le complément de visite, 88 éléments étaient concernés, 148 éléments pour remplacer les inaptes et les décédés, trois pour les absents à la phase DDR 2 d’Avril 2019, 16 pour les inaptes à remplacer (Ceux sont les éléments qui se sont désistés en plein processus).

« Nous souhaitons finir avec ce DDR accéléré pour entamer le grand DDR. Dès que nous finirons les reliquats des bataillons MOC dans les trois régions, s’en sera fini pour le MOC. Nous allons commencer les visites médicales au niveau des districts sanitaires dans chacune des régions. Cet exercice sera très rapide parce que ceux qui seront aptes en fonction des quotas déterminés, iront dans les corps choisis et ceux qui sont inaptes, iront d’office à la réinsertion socio-économique. Pour avoir accès au processus, il faut passer d’abord un test CODIV19 et les personnes infectées seront mis en quarantaine, » a précisé M. Touré Boubacar Hamadounbo, Coordinateur Régional de la Commission d’Intégration.

Au-delà de cette opération d’enregistrement soutenue par la MINUSMA, une autre action d’envergure est attendue dans les jours à venir : la prise en compte de plus de 1160 combattants supplémentaires.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*