Mali: Hommage du réalisateur Boubacar Sidibé à Aboubacar Thienta, décédé le 06 mars 2020

La mort est une étrangère, quand elle te rend visite, ton nom change et devient le défunt.

La mort est à la fois injuste, amère et cruelle.

La mort est une étrangère, quand elle te rend visite, le nom de ta femme change.
Elle devient la veuve éplorée, privée de la protection, de l’amour et de la tendresse de son conjoint.

Une étrangère furtive, silencieuse et assassine. La mort quand elle te rend visite, les noms de tes enfants changent.
Tes enfants sont appelés des orphelins. Oh grand roi, La mort est amère surtout celle qui
Frappe à la fleur de l’âge.

Allah Akbar !
Toute âme goûtera la mort. Une perte pour l’INJS de Bko, une perte pour l’art et la culture malienne, une perte pour le Mali tout court.

Dors en Paix Maestro, tu vivras à jamais à travers tes œuvres comme le Marabout dans la série yèrèdon Bougou et le Griot Tiètiguiba Bouba Danté dans les rois de Ségou.

Témoin du travail que tu as fais pour montrer au public les richesses du patrimoine culturel malien et africain, je te décerne ce témoignage de satisfaction à titre posthume.

Que ton âme repose en paix

Boubacar Sidibé réalisateur
Chevalier de l’ordre national du Mali

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*