Mali: Importante saisie de stupéfiant en commune VI du District de Bamako

Le Commissariat de police du 7e arrondissement met la main sur 10.800 briquettes de haschich marocain d’une valeur marchande estimée  plus de 200 millions de F CFA.

Dix mille huit cent (10.800) briquettes de haschich, d’une valeur de 216 millions de francs CFA ! C’est la moisson du Commissariat du 7ème Arrondissement de Bamako, suite à une opération coup de poing à Sogoniko.

Les faits se sont déroulés le vendredi 04 décembre 2020, aux environs de 20 heures. Cette opération d’envergure a été menée par les hommes du Commissaire Principal ALHOUSSEINI AG SOULEYMANE à la faveur d’une opération rondement conduite par la Brigade de Recherche, dudit commissariat.

C’était une nuit comme une autre. La Brigade de Recherche du Commissariat du 7ème Arrondissement menait sa ronde habituelle lorsqu’elle tomba sur un véhicule, genre camion semi-remorque, sur la bretelle allant de l’hôtel KOMOGUEL au centre de Contrôle Technique de Sogoniko. La patrouille s’arrêta au niveau du véhicule rempli à ras-le-bord de charbon de bois. Le flair du policier fit le reste. Le véhicule était tout simplement suspect à leurs yeux. Ils décident donc d’en savoir davantage auprès des deux individus à bord dont le convoyeur et le chauffeur.

Face au contrôle des policiers, les deux hommes commencent à s’agiter et un a pris la tangente. Visiblement, ils cachaient quelque chose. Il n’en fallait pas plus pour inciter nos flics à conduire le véhicule et son conducteur au commissariat et procéder à une fouille. L’effort des policiers finit par payer car dans le camion se trouvait une importante quantité de stupéfiant. Ils déchargèrent toute la drogue et passent au décompte.

En tout, les policiers comptent 10.800 briques de HASCHICH marocains. Selon le conducteur, les briquettes de Haschich étaient en route pour le nord du Mali, principalement Tombouctou. Pour ce faire, les malfrats avaient pris soin de positionner non loin de là, un autre camion de 20 Tonnes rempli de ciments. Une équipe dépêchée en ce lieu a permis l’interpellation d’un autre conducteur de camion qui l’attendait pour le transporter à Tombouctou avec du ciment.

Les deux mises en cause des noms de SEYDOU TOGO et HASSIME HARBI (ressortissants de Tombouctou), affirment savoir qu’ils transportaient de la drogue et qu’ils étaient même payés en conséquence. L’enquête continu pour déniché les autres complices. Le Commissaire Principal ALHOUSSEINI AG SOULEYMANE exhorte la population à beaucoup plus de collaboration enfin de lutter efficacement contre la criminalité sous toutes ses formes.

Pour rappel, le haschich également appelé résine de cannabis est utilisé pour la fabrication des engins explosifs. Il s’agit d’une préparation à base de chanvre qui est utilisée en tant que drogue. Ces effets sont généralement plus puissants, plus accentués que ceux de la marijuana.
Bravo au Commissaire Principal ALHOUSSEINI AG SOULEYMANE et à son équipe !

Cellule de Communication de la Police Nationale

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔴Dailymotion

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*