Mali : Karim Keïta placé sous sanctions des États-Unis pour corruption

Le Trésor américain a placé sous sanctions le 9 décembre Karim Keita et d’autres personnes issues de neuf pays pour corruption et atteintes aux droits humains.

« Karim Keita ( Keita ) est le fils de l’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keita et l’ancien président de la Commission de sécurité et de défense de l’Assemblée nationale du Mali. Keita a supervisé les dépenses de défense du Mali de février 2014 à août 2020, lorsque l’armée a renversé son père. Keita aurait utilisé sa position pour recevoir des pots-de-vin, attribuer des contrats à des affiliés qui lui ont ensuite versé des pots-de-vin et détourner des fonds publics en surpayant des contrats de matériel. 

Par l’intermédiaire de son père, Keita se serait arrangé pour retirer de leurs fonctions les fonctionnaires qui ne soutenaient pas sa corruption. Keita a également ostensiblement organisé des pots-de-vin pour soutenir la réélection de son père. Après l’éviction de son père, Keita s’est enfui en Côte d’Ivoire, où il occupe le poste de PDG de Konijane Strategic Marketing..

L’OFAC désigne Keita conformément à l’EO 13818 comme étant une personne étrangère qui est un fonctionnaire actuel ou ancien du gouvernement, ou une personne agissant pour ou au nom d’un tel fonctionnaire, qui est responsable ou est complice de, ou s’est directement ou indirectement engagé dans , la corruption, y compris le détournement de biens de l’État, l’expropriation de biens privés à des fins personnelles, la corruption liée à des contrats gouvernementaux ou à l’extraction de ressources naturelles, ou les pots-de-vin. L’OFAC désigne également Konijane Strategic Marketing, basé en Côte d’Ivoire, comme étant détenu ou contrôlé par Keita.

Séparément, Keita est également accusé d’avoir organisé l’enlèvement, la torture et le meurtre apparent de Birama Toure (Toure), un journaliste qui enquêtait sur l’implication de Keita dans la corruption. Plusieurs témoins affirment avoir vu Touré dans une prison gérée par les services de renseignement maliens avec des signes clairs d’avoir été brutalement torturé. 

Au moins un témoin a affirmé avoir vu le corps apparemment sans vie de Touré retiré de la prison en présence de Keita. Keita aurait fait pression sur un avocat pour qu’il ne prenne pas en charge le cas de Touré, tandis qu’un autre témoin a affirmé que Touré lui avait dit en prison que Touré avait été arrêté sur les ordres de Keita » (Trésor américain).

Malivox.net

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*