Mali : la France a tué 19 civils (enquête de la MINUSMA sur la frappe de Barkhane à Bounty)

L’enquête de la division des droits de l’homme de la MINUSMA établit une bavure commise par Barkhane le 3 janvier 2021 à Bounty. Ce jour là, lors d’un bombardement de l’armée française, des civils réunis pour un mariage ont été tués.

Malgré l’insistance des témoins et de certaines ONG sur la bavure, l’armée française a toujours nié sa responsabilité.

« Le 03 janvier, la Force Barkhane a procédé à une unique frappe contre un groupe armé terroriste (GAT) dans la région de Douentza, un kilomètre au nord du village de Bounti », s’était défendu l’Etat-major des armées françaises dans un communiqué publié le 7 janvier.

Mais d’après l’enquête onusienne, le rassemblement visé par Barkhane ne concernait pas que des terroristes puisque sur les 22 personnes tués, seuls 3 sont soupçonnés d’être membres des groupes djihadistes.

Malivox.net

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔴Dailymotion

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp: 👇

👉 Groupe 1 👉 Groupe 2 👉 Message Direct

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

🔵TikTok

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*