Mali: la France avait « alerté » IBK avant sa chute (Ministre français des affaires étrangères)

« Il y a eu des alertes nombreuses qui ont été manifestées à l’égard du Président IBK », avant les événements qui ont conduit à sa démission, a affirmé ce 27 août le ministre français des affaires étrangères sur la radio RTL.

« Ces alertes ont été faites par le Président Macron et par l’ensemble des Chefs d’Etat de la région », a soutenu Jean-Yves Le Drian.

Depuis la chute du régime d’IBK, la France tente de tourner la page au Mali. Après ses communiqués bienveillants à l’égard des militaires au lendemain des troubles à Bamako et Kati, son Chef de la diplomatie critique ouvertement la gestion du pouvoir de l’ancien Président malien.

« Il y a eu une rupture de la confiance entre le peuple malien et son président », a reconnu Le Drian ce 27 août sur RTL.

Cette analyse de la crise malienne peu complaisante n’avait jamais été exprimée par la France avant la chute d’IBK. Cependant, le pays avait prévenu l’ex Président. C’est en tout cas la version désormais officielle de la France.

Son ministre des affaires étrangères estime que « le Président IBK n’a pas entendu ce qui se passait ».

L’action militaire de la France « ne s’arrête pas » au Mali malgré le fait que le pays continue de condamner « le coup d’Etat ». Le Drian appelle enfin à « faire en sorte que la transition puisse se faire rapidement ».

Malivox.net

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*