Mali : La ministre de la santé et du développement social inaugure le Cscom de Bakorobabougou

Dans le cadre de la distribution efficace et efficiente des soins de santé au niveau communautaire, la ministre de la Santé et du Développement social Mme Diéminatou Sangaré a procédé à l’inauguration le jeudi 27 janvier 2022 du Centre de santé communautaire (Cscom) de Bakorobabougou réalisé grâce à un financement de l’ONG Muso.

D’un montant de 205.833.000 F CFA pour la construction et de plus 52.000.000 F CFA pour les matériels et équipements financés par l’ONG Muso, le nouveau Cscom de Bakorobabougou compte 22 salles dont 6 blocs pour les soins, un espace pour la consultation prénatale (CPN), une maternité et une salle de réunion. Il a une capacité de prise en charge de plus de 60.000 patients. En plus des habitants de Bakorobabougou, ceux de Mounzou, de Doukourakoro ou de Dialakorobougou peuvent fréquenter ce CSCOM très moderne.

Dans son intervention, le président de l’ASACO, Mamadou SISSOKO a remercié l’ONG Muso pour la construction de ce centre de santé communautaire. Pour lui « Le développement d’une ville passe par l’acquisition d’un centre de santé de qualité. Ce joyau vient mettre fin au calvaire de la population de Bakorobabougou ». Il a par ailleurs plaidé pour la réhabilitation de la route principale menant au nouveau Cscom ainsi que l’octroi d’écoles publiques et de marché pour ce quartier.

Le directeur pays de l’ONG Muso, Dr Djimé DIAKITÉ,dira au cours de cette cérémonie que la réalisation de cette infrastructure est le fruit d’un partenariat entre sa structure et le ministère de la Santé et du Développement social. «Cela fait plus d’une décennie que Muso s’est engagée auprès du ministère chargé de la Santé dans le cadre de l’accès aux soins de santé de base pour tous. Ce partenariat se fonde sur le renforcement du système de santé et l’introduction des approches innovantes de soins proactifs par les agents de santé communautaire.

Tout ceci soutenu par une recherche opérationnelle rigoureuse servant d’outils d’apprentissage basé sur les évidences », a-t-il affirmé.
Le partenariat de Muso avec le département de la Santé, a permis une contribution significative dans la réduction de la mortalité infantile de l’ordre 7/1000 selon l’étude publiée en 2016.Cette même dynamique s’est étendue sur huit aires de santé dans le district de Bankass depuis 2016.

C’est au regard de toutes ces réalités que Dr Djimé DIAKITE fonde beaucoup d’espoir sur cette nouvelle infrastructure qui pourra contribuer à faciliter l’accès aux soins de santé de la population. Il a promis le concours de son ONG à accompagner le ministère de la Santé et du Développement social dans l’amélioration de la santé des populations maliennes.

La ministre de la Santé et du Développement social, Mme Dieminatou Sangaré, a remercié l’ONG Muso pour les efforts consentis quotidiennement en faveur de l’accès des populations vulnérables à la santé. « Ce centre permettra d’améliorer de façon significative l’accessibilité géographique aux soins de santé de base, grâce à la collaboration entre mon département et l’ONG Muso. Mon département travaille pour la mise à échelle d’un système d’agents de santé communautaires au plus près des communautés et pour l’instauration d’une gouvernance efficace et efficiente du système de santé », a ajouté Mme Diéminatou SANGARE.

Elle a apprécié et encouragé les membres de l’Association de santé communautaire (Asaco), les populations du district sanitaire de Kalanban coro qui se sont impliquées pour la concrétisation de cette initiative.

Ccom MSDS

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*